Navigation – Plan du site

AccueilNuméros8Un œil, une imageLes malles

Texte intégral

  • 1 Les malles, 1989. Réalisation : Samba Félix Ndiaye. Production : Almadies Films. Le film reste a (...)

1Le film Les malles1 dure un peu plus de 12 minutes. Il est dépourvu de tout commentaire, de toute explication. On y voit des hommes, au Sénégal, qui découpent des fûts usagés en tôle ondulée, les martèlent pour les aplanir, puis les incisent, les plient, les ajustent, les assemblent, les dotent d’une serrure, et pour finir les peignent et les décorent. Les quelques paroles qu’ils échangent nous échappent. On n’entend que le son des marteaux sur la tôle. La bande-son rapproche ces percussions, qui résonnent et se font écho, du battement rythmique des chants de travail des paysans ou des pêcheurs. On ne saura pas la situation économique de ces hommes. Mais leurs manières de travailler, leurs gestes sont artisanaux. Dans son montage assez serré, le film inventorie la variété de leurs outils, de leurs postures et de leurs gestes.

2Une femme passe avec un enfant dans les bras. On vit ici au milieu des métaux au rebut. En arrière-plan, des hommes assis devant une table de jeu s’abritent du soleil sous un abri de tôle ondulée. Si David Edgerton voit dans l’invention du bidonville une « technique créole », on pourrait en dire autant de l’industrie des malles : un matériau industriel robuste, solide et léger, trouve un usage non prévu par les industriels du Nord entre les mains d’habitants du Sud. Premier plan du film : un grand bûcher nocturne de bidons – l’annonce de leur renaissance ? Dernier plan : une pile de malles sur lesquelles le peintre a tracé des ondulations, comme pour conserver au métal la mémoire de son origine.

3Ndiaye porte attention à des pratiques vernaculaires qui n’ont rien pour intéresser ni les défenseurs de la tradition, ni les pourfendeurs du néocolonialisme, ni les tenants de la « modernisation ». Comme le travail patient du métal fait apparaître la malle, le film fait peu à peu apparaître une activité jusque là invisible. Invisible, elle l’est en effet puisque personne n’a encore pensé à la regarder, comme tant d’autres.

4Les archives des gestes ordinaires sont rares, s’il ne s’agit pas de garder le témoignage d’un fait exotique ou en voie de disparition. Ce n’est peut-être pas un hasard si le Musée de la Parole et du Geste fondé en 1928 à Paris – et ancêtre de l’actuel département de l’Audiovisuel de la Bibliothèque nationale de France – buta sur le second terme du programme. Car il était loin d’être évident à mettre en œuvre. Mettons qu’il s’agit de filmer les corps des hommes saisis par la vie en société, et en particulier par les processus de production. Comment s’y prend on ? La réponse de Ndiaye a l’originalité de ne pas être analytique : pris isolément, ses plans ont sans doute une valeur assez faible. C’est leur organisation rythmique qui restitue la dimension essentielle dans laquelle ces gestes se déploient : non celle de l’espace, mais celle du temps.

Haut de page

Notes

1 Les malles, 1989. Réalisation : Samba Félix Ndiaye. Production : Almadies Films. Le film reste accessible grâce à la Cinémathèque Afrique de l’Institut français, maillon essentiel dans la transmission du cinéma ouest-africain. Une copie est consultable à la BnF (département de l’Audiovisuel).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Image 1
URL http://journals.openedition.org/itti/docannexe/image/350/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 73k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Carou, « Les malles »Images du travail, travail des images [En ligne], 8 | 2020, mis en ligne le 01 février 2020, consulté le 27 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/itti/350 ; DOI : https://doi.org/10.4000/itti.350

Haut de page

Auteur

Alain Carou

Conservateur des collections vidéo de la Bibliothèque nationale de France (département de l’Audiovisuel). Chercheur en histoire du cinéma, il a entre autres été commissaire de l’exposition "Jean Rouch, l’Homme-Cinéma" (BnF, 2017).

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search