Navigation – Plan du site

AccueilNuméros168-169Dossier : Socionatures en tension...Alpine Sentinels

Dossier : Socionatures en tension. Crise climatique et résistances écologiques

Alpine Sentinels

Climate Crisis and its “Non-Human” Perceptions in the Mont‑Blanc Area
Sentinelles alpines. La crise climatique et ses répercutions “non‑humaines” dans l’espace du Mont‑Blanc
Elisabetta Dall’Ò
p. 133-151

Résumés

La recherche a été conduite auprès des communautés de montagne de la région du Mont-Blanc (côté italien). Cette région des Alpes est caractérisée par une grande variété de biodiversité et d’environnements dans lesquels les espèces humaines et non humaines coexistent, faisant face à des phénomènes naturels extrêmes dus à des conditions météorologiques spécifiques, à la topographie et aux conséquences de la crise climatique actuelle (c’est-à-dire la fonte des glaciers, les vagues de chaleur, les événements extrêmes). Dans ce contexte, malgré les preuves scientifiques des impacts du réchauffement climatique sur le territoire, l’attitude socioculturelle des personnes exposées (par exemple, la perception et la réponse) tend à cacher, à scotomiser le risque. Dans le domaine des risques « naturels » et du « changement climatique », nous identifions généralement la « perception » sur un plan théorique et méthodologique, comme une catégorie principalement humaine (prérogative de l’homo sapiens faber ludens). Néanmoins, au cours de mes recherches sur les impacts socioculturels du réchauffement climatique dans les Alpes, j’ai rencontré certaines figures « non humaines » telles que les animaux sauvages et de ferme, et même les insectes et les plantes, qui ont toujours joué un rôle culturel crucial pour les communautés alpines ; depuis les imaginaires, les mythes fondateurs, jusqu’aux économies de montagne. Ces espèces sont d’une grande importance non seulement pour « percevoir et apporter » les premiers signes et symptômes de la « crise climatique », mais aussi pour « l’anticiper » en quelque sorte, en tant que sentinelles (Keck et al., 2020). Ces impacts, inscrits dans le corps et le comportement des animaux (par exemple les chamois), et même dans leurs « habitats naturels », ont été observés, perçus et imputés à la crise climatique par les chasseurs locaux. L’objectif de cette proposition est d’analyser, à travers le cas du Mont-Blanc, comment les interactions humains-animaux à l’échelle micro peuvent devenir des outils clés pour anticiper, lire, comprendre et expliquer les crises locales et globales actuelles.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Purpose and context
Theoretical framework: the Alps of the Anthropocene
The contribution of anthropology: thinking of us as a species
The impacts of global warming and the ecosystem responses: migrations to higher altitudes
Sentinels: hunters, ungulates and ethological studies
Hunters
Ungulates and ethological studies
Conclusion

Aperçu du début du texte

Purpose and context

Sentinel Devices, the third issue of the American magazine Limn, dedicates to the theme of sentinel devices a wide review of articles and surveys resulting from a whole series of contributions investigating the sentinel role (of environmental changes) played by some “non-human devices”. Among these, some interesting ideas look at animals as real sentinels, able to anticipate and mark the signs of ongoing climate change, and the potential dangers associated with it. In the preface, anthropologists Keck and Lakoff illustrate how some of the phenomena afflicting our planet as a result of global warming are difficult to detect, at least in the initial stages, by human perception alone: “Many of the threats we now find most alarming — climate change, environmental radiation, emerging diseases, endocrine disrupters, toxic chemicals — are not immediately perceptible to human senses” (Keck & Lakoff, 2013: 2).

The aim of this paper is to show how the paradigm of “sentinels”...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elisabetta Dall’Ò, « Alpine Sentinels  »Journal des anthropologues, 168-169 | 2022, 133-151.

Référence électronique

Elisabetta Dall’Ò, « Alpine Sentinels  »Journal des anthropologues [En ligne], 168-169 | 2022, mis en ligne le 03 janvier 2025, consulté le 02 octobre 2022. URL : http://journals.openedition.org/jda/11817 ; DOI : https://doi.org/10.4000/jda.11817

Haut de page

Auteur

Elisabetta Dall’Ò

Department of Cultures, Politics, Society − University of Turin
E-mail: elisabetta.dall.1@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française des anthropologues
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search