Navigation – Plan du site
Dossier – Anthropologie et anarchisme

That which will become the earth: anarcho-indigenous speculative geographies

Ce que deviendra la terre : les géographies spéculatives anarcho‑indigènes
Bettina Escauriza
p. 83-106

Résumés

Cet essai utilise une lentille anarcho-indigène pour explorer comment le concept Guaraní de teko’a (tekoha) (établissement / village / communauté) peut conduire à des formulations différentes des façons dont nous nous rapportons les uns aux autres et à la terre. Cet essai est à la fois une enquête philosophique qui vise à défier l’État-nation et le capitalisme, mais aussi une pratique de géographies spéculatives qui imaginent des futurs possibles et la création d’un « nouveau monde dans la coquille des anciens » inspiré par les épistémologies autochtones.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bettina Escauriza, « That which will become the earth: anarcho-indigenous speculative geographies », Journal des anthropologues, 152-153 | 2018, 83-106.

Référence électronique

Bettina Escauriza, « That which will become the earth: anarcho-indigenous speculative geographies », Journal des anthropologues [En ligne], 152-153 | 2018, mis en ligne le 30 avril 2020, consulté le 24 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/jda/6884 ; DOI : 10.4000/jda.6884

Haut de page

Auteur

Bettina Escauriza

Independent researcher. Philadelphiaµ
Courriel: bettina.escauriza@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Journal des anthropologues

Haut de page
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Association française des anthropologues
  • OpenEdition Journals