Navigation – Plan du site

AccueilNuméros154-155Dossier – Violences et terreurs« L’ennemi est parmi nous »

Dossier – Violences et terreurs

« L’ennemi est parmi nous »

Les usages politiques de la loi antiterroriste au Cameroun
« The Enemy is Among Us »: Political Uses of the Anti-Terror Law in Cameroon
Boris Bertolt
p. 85-107

Résumés

Cet article se situe dans le prolongement des études sur les instruments de lutte contre le terrorisme islamique parmi lesquelles figurent les lois antiterroristes adoptées par de nombreux États dans le monde qui font face à la menace islamique. Au Cameroun, la loi antiterroriste promulguée en décembre 2014 n’est pas simplement un outil de lutte contre la secte islamiste Boko Haram qui sévit sur le pourtour du bassin du lac Tchad. Utilisée pour limiter les libertés civiles et politiques, éliminer des adversaires politiques dans le cadre de la lutte de succession à la tête de l’État, elle sert également à réduire au silence les critiques formulées contre la gouvernance politique et économique. Dans le cadre de ce travail, je défends la thèse selon laquelle à travers la loi antiterroriste, le droit est un instrument de consolidation de l’hégémonie de la classe dominante. Il s’agit d’un dispositif entre les mains du prince lui permettant d’asseoir son autorité, affirmer sa souveraineté, discipliner la société et matérialiser son pouvoir de « faire vivre et de laisser mourir ».

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Boris Bertolt, « « L’ennemi est parmi nous » », Journal des anthropologues, 154-155 | 2018, 85-107.

Référence électronique

Boris Bertolt, « « L’ennemi est parmi nous » », Journal des anthropologues [En ligne], 154-155 | 2018, mis en ligne le 15 novembre 2020, consulté le 24 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/jda/7090 ; DOI : https://doi.org/10.4000/jda.7090

Haut de page

Auteur

Boris Bertolt

School of Social Policy, Sociology and Social Research (SSPSSR)
Department of criminology
University of Kent Canterbury, United Kingdom
Courriel : borisbertolt@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Journal des anthropologues

Haut de page
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Association française des anthropologues
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search