Navigation – Plan du site

Entre subjectivation et dé-subjectivation

La « crise de la parole » face à l’expérience de l’exilé
Between Subjectification and De-subjectification: A “Crisis of Speech” Facing an Exile’s Experience
Siamak et Hayatte Lakraâ
p. 59-77

Résumés

Cette contribution montre le renversement de dynamique entre les deux participants, la position relative de chacun des acteurs, une chercheuse et un exilé, le processus de composition qui la constitue et les cadres dans lesquels s’inscrit cet échange. L’objectif de cet article co-écrit est à la fois de dépasser ce « parler pour », ou « à la place de » en faveur du « parler pour soi », et de questionner les espaces d’intersubjectivité ainsi créés, notamment à travers la constitution d’un espace intermédiaire, « entre‑deux » où les barrières de la langue sont dépassées et les processus de subjectivation / dé-subjectivation se (re)construisent en miroir. La conclusion revient sur l’inversion de rôle entre les deux participants et interroge ce « nous » du chercheur et du citoyen.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Siamak et Hayatte Lakraâ, « Entre subjectivation et dé-subjectivation », Journal des anthropologues, Hors-série | 2018, 59-77.

Référence électronique

Siamak et Hayatte Lakraâ, « Entre subjectivation et dé-subjectivation », Journal des anthropologues [En ligne], Hors-série | 2018, mis en ligne le 15 décembre 2018, consulté le 20 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/jda/7658

Haut de page

Droits d’auteur

Journal des anthropologues

Haut de page
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Association française des anthropologues
  • OpenEdition Journals