Navigation – Plan du site
Dossier Filmer (dans) le Pacifique

L'authenticité au cinéma : notes des îles du Pacifique

Authenticity in Cinema: Notes from the Pacific Islands
Vilsoni Hereniko
Traduction de Eric Wittersheim
p. 65-72
Cet article est une traduction de :
Authenticity in Cinema: Notes from the Pacific Islands

Résumés

L’authenticité au cinéma est une notion difficile à saisir, à expliquer ouà analyser, en particulier dans les longs métrages de fiction. Pourtant, les spectateurs attendent des films de fiction qu’ils soient authentiques, car ils sont censés être des représentations réalistes d’un peuple ou d’une culture. De nombreux facteurs s’opposent à cette recherche d’authenticité, dont la dimension commerciale du cinéma qui conduit souvent à des compromis car il s’agit de divertir et de rendre les cultures autochtones accessibles à un marché global. L’idée qu’un film, avec sa durée limitée, puisse représenter fidèlement un peuple ou une culture, est illusoire, et trahit les difficultés et les obstacles qui s’opposent à une représentation authentique dans une œuvre de fiction. La recherche d’authenticité, cependant, est importante pour les autochtones et les cultures minoritaires, car les représentations erronées peuvent supplanter et se substituer à leurs expériences et conditions de vie réelles.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Lors de l’édition 2017 du Festival international du film d'Hawai’i, le prix netpac fut attribué à One Thousand Ropes (2016), le deuxième long métrage réalisé par Tusi Tamasese, un Samoan vivant actuellement à Auckland (Nouvelle-Zélande). La remise de ce prix était accompagnée de cette mention :

« One Thousand Ropes est un film-phare du cinéma autochtone : sans concessions, préservé de la tentation du cinéma commercial ou populaire, et il représente une étape de plus dans la quête de Tusi Tamasese pour représenter avec authenticité la vie des Samoans d'aujourd'hui. »

Cet article explore la notion d’authenticité dans quatre films long métrage tournés dans le Pacifique ou réalisés par des Océaniens : One Thousand Ropes (2016), le long métrage d'animation Disney Moana (Vaiana en français, 2016), le succès critique et public néo-zélandais Whale Rider (Paï en français, 2002), et enfin Samoan Wedding (2006).

Le terme « authentique » signifie ici « réel, ou véritable et non contrefait », te...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vilsoni Hereniko, « L'authenticité au cinéma : notes des îles du Pacifique », Journal de la Société des Océanistes, 148 | 2019, 65-72.

Référence électronique

Vilsoni Hereniko, « L'authenticité au cinéma : notes des îles du Pacifique », Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 148 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 21 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/jso/10607 ; DOI : 10.4000/jso.10607

Haut de page

Auteur

Vilsoni Hereniko

Dramaturge et réalisateur originaire des îles Fidji, et professeur à l’Université de Hawai’i at Manoa. vili@hawaii.edu

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page