Navigation – Plan du site
Dossier Filmer (dans) le Pacifique

The Rise of Film Authorship in Papua New Guinea. A personal Journey

L’émergence du film d’auteur en Papouasie Nouvelle-Guinée. Une trajectoire personnelle
Martin Maden
p. 23-36
Traduction(s) :
L’émergence du film d’auteur en Papouasie Nouvelle-Guinée. Une trajectoire personnelle

Résumés

Cet article se base sur mon expérience du « cinéma direct », ainsi que sur l’éthique et la pédagogie à partir desquelles j’ai animé des ateliers de cinéma direct en Papouasie Nouvelle-Guinée, dans le Pacifique et ailleurs. S’appuyant sur mon parcours singulier de cinéaste papou de Nouvelle-Bretagne et sur ma formation à l’école de cinéma documentaire des Ateliers Varan fondée au début des années 1980 par le cinéaste français Jean Rouch, cet article retrace l’émergence du film d’auteur en Papouasie Nouvelle-Guinée depuis les années 1970 au lendemain de l’indépendance du pays. Il revient sur ma propre pratique et sur les films processuels, une méthode de tournage que j’ai développée dans les communautés rurales et qui articule la démocratie cinématographique et un mode d’intervention sociale permettant une action de justice réparatrice.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Early media Developments and Cinema Experiments with Papua New Guinea
Film as an Instrument of Colonisation
Rocking the Foundations. The Filmmaking of Dennis O’Rourke in Papua New Guinea
The post-Flower Power Era and New Wave Filmmaking in Papua New Guinea 1973-1979
Evolution of Jean Rouch’s Philosophies and The Rise of Third World Film Authors
Giving a Voice to Third World Filmmakers at International Forums
Ateliers Varan in Papua New Guinea: a personal trajectory
The creation of Process filmmaking: Crater Mountain Story (2007)
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

A film is just a film. On the surface, we have the images and the effects in a juxtaposed series of scenes. But it is the background philosophies and invocations subservient to those scenes which drive the authenticity of an art object such as a film. It gives art a particular body to those who know how to recognise and read from it and creates a personalised film festival inside every viewer.

I started making films in the Aiyura Valley of the Eastern Highlands Province, as a young photography student of 18 years old in 1982. Having arrived in this cold and windy valley from the coasts of New Britain one year earlier, I saw myself emerge from my own poverty. The sores on my skin dried up in the cold mountain air and while admiring that, I came down with malaria. Reading Athabasca, a novel by Alistair MacLean (1980) while in bed with my malarial fevers made me experience the cold like I never would have imagined, had I been reading the book back in a warm coastal Rabaul. ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Martin Maden, « The Rise of Film Authorship in Papua New Guinea. A personal Journey », Journal de la Société des Océanistes, 148 | 2019, 23-36.

Référence électronique

Martin Maden, « The Rise of Film Authorship in Papua New Guinea. A personal Journey », Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 148 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 21 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/jso/10673 ; DOI : 10.4000/jso.10673

Haut de page

Auteur

Martin Maden

Melanesian writer, filmmaker, film director, camera man, martin.maden@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page