Navigation – Plan du site
Dossier Le Pacifique en première ligne face au changement climatique

L’Océanie, championne de la lutte contre les changements climatiques sur la scène internationale ?

Oceania, champion of the fight against climate change in the international arena?
Timothée Ourbak, Bran Quinquis et Charlotte-Fleur Cristofari
p. 211-221

Résumés

La Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (ccnucc) a été créée pour apporter des réponses collectives aux défis lancés par les changements climatiques. Depuis sa création, les petits États insulaires en développement (peid) ont joué un rôle majeur dans les négociations climatiques. Menacés dans leur existence même, les représentants insulaires ont fait entendre les voix des populations les plus vulnérables face aux changements climatiques. Cruciaux dans la dynamique de négociation, force d’entraînement vers davantage « d’ambition climat », les insulaires arguent de l’urgence d’accélérer la lutte contre les changements climatiques et d’une nécessaire solidarité internationale.
Cet article s’intéresse à ce qui rassemble et à ce qui différencie les pays et territoires océaniens entre eux, ainsi qu’à leurs rapports aux groupes de négociations auxquels ils appartiennent. S’appuyant sur les expériences professionnelles des auteurs dans les négociations climat entre 2013 et 2017, l’article analyse les enjeux de négociation, le positionnement des acteurs océaniens et les répercussions de ce positionnement pour l’Océanie.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

L’Océanie dans les négociations climatiques onusiennes : des positions et une préparation communes
La préparation d’une délégation aux négociations : l’exemple du Vanuatu
Les coalitions informelles
Préparation spécifique de l’Océanie à la cop21
Relations entre l’Océanie et la présidence française de la cop21
Négociation technique et communication politique
Bilan de ce positionnement et répercussions de l’accord de Paris pour l’Océanie
cop21 et accord de Paris
Au-delà de l’accord de Paris
Le Pacifique et la « finance climat » internationale

Aperçu du début du texte

Les 58 petits États insulaires en développement (peid), issus des régions Atlantique, Océan Indien, Méditerranée et mer de Chine (aims en anglais), Caraïbes et Pacifique, regroupent 38 membres des Nations unies et 20 non membres ou membres associés, comme la Polynésie française par exemple. Ils ne représentent que moins de 1 % des émissions mondiales (un-ohrlls, 2017). Au sein de ces peid, l’Océanie (cf. carte 1 et ci-dessous) n’émet que quelques dixièmes de pourcents des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Ces territoires ne sont ainsi responsables que d’une part infime des changements climatiques résultant de l’augmentation des gaz à effet de serre anthropiques dans l’atmosphère.

Pourtant, ces territoires, leurs populations et écosystèmes sont exposés aux aléas climatiques et à leurs conséquences : augmentation des températures (température de l’air comme de l’océan) et du niveau de la mer ; variabilité des précipitations (causant inondations et sécheresses) ; érosion du l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Timothée Ourbak, Bran Quinquis et Charlotte-Fleur Cristofari, « L’Océanie, championne de la lutte contre les changements climatiques sur la scène internationale ? », Journal de la Société des Océanistes, 149 | 2019, 211-221.

Référence électronique

Timothée Ourbak, Bran Quinquis et Charlotte-Fleur Cristofari, « L’Océanie, championne de la lutte contre les changements climatiques sur la scène internationale ? », Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 149 | 2019, mis en ligne le 15 février 2022, consulté le 04 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/jso/10804 ; DOI : https://doi.org/10.4000/jso.10804

Haut de page

Auteurs

Timothée Ourbak

Agence française de développement. 5 Rue Roland-Barthes, 75012 Paris ; ourbakt@afd.fr

Bran Quinquis

Port autonome de Papeete. Tahiti. Polynésie française ; référent local ifrecor ; bquinquis@portppt.pf

Charlotte-Fleur Cristofari

Agence française de développement. 5 Rue Roland-Barthes, 75012 Paris ; cristofaricf@afd.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page