Navigation – Plan du site

AccueilNuméros150ArticlesLa figurine en cire du guerrier m...

Articles

La figurine en cire du guerrier marquisien du musée du quai Branly : en quête d’histoire et d’identité

The wax effigy of a Marquesan warrior from the Quai Branly-Jacques Chirac Museum : in search of history and identity
Frédérique Servain-Riviale
p. 29-42

Résumés

Les musées conservent aujourd’hui des objets considérés comme orphelins. Il s’agit de biens qui ont perdu leur identité au fil d’une trajectoire institutionnelle souvent longue et complexe. En étudiant le cas de l’effigie en cire d’un guerrier marquisien aujourd’hui conservée au musée du quai Branly-Jacques Chirac, l’auteur mène une enquête documentaire approfondie qui conduit le lecteur au plus près des officiers de marine embarqués à bord de la Reine-Blanche et permet de reconstituer l’histoire singulière d’un objet exposé au musée de Marine du Louvre, après avoir été offert au roi Louis-Philippe par Dupetit-Thouars pour commémorer la prise de possession des îles Marquises.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

À la recherche d’un pedigree
Reconstituer la trajectoire institutionnelle
En quête d’auteur
L’état-major de la Reine-Blanche : un microcosme en interaction
Le diorama
Les dessins
L’effigie de cire
De l’effigie de cire au mannequin du musée de Marine du Louvre
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le musée du quai Branly Jacques-Chirac conserve aujourd’hui parmi ses collections océaniennes un objet de facture apparemment européenne dont le pedigree est inconnu et l’histoire, énigmatique. Il s’agit de l’effigie en cire d'un guerrier marquisien tatoué, présenté dans une petite vitrine ancienne dont le socle est orné de dessins sur trois de ses faces tandis que la quatrième ouvre sur un diorama miniature.

Figure 1. – Statuette de guerrier marquisien, bois, verre, papier, cire, fibres végétales, 42 x 13,2 x 13,4 cm (mqb : 70.2012.0.338)

Figure 1. – Statuette de guerrier marquisien, bois, verre, papier, cire, fibres végétales, 42 x 13,2 x 13,4 cm (mqb : 70.2012.0.338)

(Photo Claude Germain, mqb)

Bien que l’objet ait eu la réputation d’être lié à une illustre figure du voyage en Océanie, Dupetit-Thouars, il est aujourd’hui dépourvu d’identité : on n’en connaît plus ni le numéro d’inventaire original, ni les circonstances d’entrée dans les collections, ni la trajectoire institutionnelle. Au musée de l’Homme où il était précédemment conservé, il se trouvait dans la salle de travail du d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Frédérique Servain-Riviale, « La figurine en cire du guerrier marquisien du musée du quai Branly : en quête d’histoire et d’identité », Journal de la Société des Océanistes, 150 | 2020, 29-42.

Référence électronique

Frédérique Servain-Riviale, « La figurine en cire du guerrier marquisien du musée du quai Branly : en quête d’histoire et d’identité », Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 150 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2022, consulté le 17 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/jso/11576 ; DOI : https://doi.org/10.4000/jso.11576

Haut de page

Auteur

Frédérique Servain-Riviale

Chargée de la documentation des collections, musée du quai Branly-Jacques Chirac, fse@quaibranly.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Journal de la société des océanistes est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search