Navigation – Plan du site

AccueilNuméros151Dossier : Hommage à Françoise Oza...Pre-Root Accretions in Anejom̃

Dossier : Hommage à Françoise Ozanne-Rivierre et à Jean-Claude Rivierre

Pre-Root Accretions in Anejom̃

Les accrétions pré-radicales en anejom̃
John Lynch
p. 217-222

Résumés

La langue anejom̃, membre du sous-groupe sud Vanuatu de la branche des langues océaniennes, a fixé, par accrétion, une forme dérivée de l’article proto-océanien *na à la plupart des noms, et une voyelle à la plupart des verbes. Le réflexe de cet article est phonologiquement conditionné, avec des formes différentes selon que la première voyelle de la racine était *a ou une autre voyelle. Mais le constat ainsi formulé connaît de nombreuses exceptions. Le présent article discute ces cas, exceptionnels en apparence, et établit que la plupart d’entre eux peuvent être expliqués par une séquence de règles régulières.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Preliminaries
Sound correspondences
Vowel deletion
The Regular Pattern of Accretion
The accretion to nouns
The accretion to verbs
Discussion
Sub-regularities and Exceptional Cases
Root became CC-initial
Forms containing *q
Other exceptions i: Nouns
Other exceptions ii: Verbs
Conclusion

Aperçu du début du texte

During the second half of 2000, I spent six months’ sabbatical leave attached to lacito-cnrs in Villejuif. My main aim was to research the historical links between the languages of New Caledonia and Vanuatu, especially Southern Vanuatu, and the premier historical linguists in the world dealing with New Caledonia were the Rivierres, who were of course based there. Our collaboration was productive (see Lynch & Ozanne-Rivierre, 2001), and led to further detailed studies of these interrelationships. Françoise and Jean-Claude were as welcoming to me and my family as one could possibly expect, and made our stay in Paris a delight, as well as an intellectual bonanza. This paper, on one of the languages that we researched, is dedicated to the memory of two fine linguists, gracious colleagues, and good friends.

Anejom̃, the southernmost language of Vanuatu, is spoken on the island of Aneityum (French: Anatom) by about 1,000 people. Like the other members of the Southern Vanuatu subgroup, Anej...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

John Lynch, « Pre-Root Accretions in Anejom̃ », Journal de la Société des Océanistes, 151 | 2020, 217-222.

Référence électronique

John Lynch, « Pre-Root Accretions in Anejom̃ », Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 151 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 14 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/jso/11792 ; DOI : https://doi.org/10.4000/jso.11792

Haut de page

Auteur

John Lynch

Emalus Campus, University of the South Pacific, PMB 9072, Port Vila, Vanuatu. Email: johnlynch123@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Journal de la société des océanistes est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search