Navigation – Plan du site

AccueilNuméros113ArticlesLa psychiatrie coloniale en Nouve...

Articles

La psychiatrie coloniale en Nouvelle-Calédonie

Yoram Mouchenik
p. 109-119

Résumés

La psychiatrie coloniale en Nouvelle-Calédonie est indissociable de l’action des missions dans le champ de la santé des indigènes et de l’ethnopsychologie kanak du pasteur-ethnologue Maurice Leenhardt. La théorisation d’une « pensée mythique » chez les Mélanésiens sera d’un grand secours pour les élaborations d’une psychiatrie coloniale en peine de caution ethnologique et préférant se réfugier auprès de Leenhardt plutôt que d’utiliser les travaux contemporains sur la Nouvelle-Calédonie en anthropologie sociale et en ethnomédecine. Le présent article propose un panorama et une réflexion sur la place de ces différents acteurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yoram Mouchenik, « La psychiatrie coloniale en Nouvelle-Calédonie », Journal de la Société des Océanistes, 113 | 2001, 109-119.

Référence électronique

Yoram Mouchenik, « La psychiatrie coloniale en Nouvelle-Calédonie », Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 113 | Année 2001-2, mis en ligne le 01 décembre 2001, consulté le 26 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/jso/1566 ; DOI : https://doi.org/10.4000/jso.1566

Haut de page

Auteur

Yoram Mouchenik

Psychologue-clinicien, Docteur en anthropologie de l’EHESS.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Journal de la société des océanistes est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search