Navigation – Plan du site
Dossier Urbanisation en Mélanésie

Les relations familiales en ville sont brokbrok : partage de nourriture et contribution à Port-Vila, Vanuatu

Family relationships in town are “brokbrok”: Food sharing and “contribution” in Port Vila, Vanuatu
Daniela Kraemer
Traduction de Coralie Chamois
p. 105-116
Cet article est une traduction de :
Family relationships in town are brokbrok: Food sharing and “contribution” in Port Vila, Vanuatu

Résumés

Les jeunes sous-scolarisés et sous-employés de Port-Vila font souvent référence à la « casserole vide » pour refléter les problèmes sociaux rencontrés dans le milieu urbain d’aujourd’hui : coût de la vie élevé, aliénation des terres agricoles, taux de chômage important et insécurité financière. À Freswota, la casserole vide témoigne aussi des changements au niveau des relations familiales, souvent générées et maintenues par un système de partage de nourriture. Ici, comme dans dans la majeure partie de Port-Vila, les familles sont confrontées à la difficulté de trouver un équilibre entre leurs revenus et l’obligation de donner et de recevoir. Des familles urbaines privent ainsi de nourriture certains de leurs membres (vus comme consommant sans produire). Ces contraintes de la vie urbaine et l’influence de la notion émique de « contribution », dans un contexte de capitalisme néolibéral et de relations intergénérationnelles, font que les jeunes citadins sans emploi voient leur famille comme incapables de les soutenir et, par conséquent, de nouvelles relations au sein de la communauté se renforcent.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

L’escouade des garçons de Freswota
Les contraintes de la vie urbaine
Contribution
Renforcement des relations non familiales en ville
Conclusion : une mutation de la solidarité

Aperçu du début du texte

À Freswota, une communauté résidentielle de Port-Vila, la capitale du Vanuatu, les jeunes hommes évoquent souvent « la casserole vide ». Comme le révèlent les paroles de Luke dans l’extrait ci-dessus, l’image de la casserole vide est utilisée pour rendre compte des problèmes sociaux rencontrés aujourd’hui dans le Vanuatu urbain : coût de la vie élevé, non accès aux terres agricoles, fort taux de chômage et insécurité financière. Toutefois, dans le contexte de Freswota, la casserole vide témoigne également des changements qui s’opèrent au niveau des relations familiales, celles-ci étant souvent générées et maintenues par un système de partage de nourriture. À Freswota, comme dans la majeure partie de Port-Vila, les familles sont confrontées à la difficulté de trouver un équilibre entre leurs revenus et l’obligation de donner et de recevoir. Ainsi, de plus en plus de familles urbaines privent de nourriture certains de leurs membres ; ceux qui à leurs yeux consomment sans pour autant p...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Daniela Kraemer, « Les relations familiales en ville sont brokbrok : partage de nourriture et contribution à Port-Vila, Vanuatu », Le Journal de la Société des Océanistes, 144-145 | 2017, 105-116.

Référence électronique

Daniela Kraemer, « Les relations familiales en ville sont brokbrok : partage de nourriture et contribution à Port-Vila, Vanuatu », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 144-145 | 2017, mis en ligne le 15 décembre 2019, consulté le 20 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/jso/7745 ; DOI : 10.4000/jso.7745

Haut de page

Auteur

Daniela Kraemer

Université Wilfrid Laurier, Ontario, Canada : danielakraemer@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page