Navigation – Plan du site
Dossier Urbanisation en Mélanésie

Sikret Fren: economic costs and moral values in a friendship ritual in Honiara, Solomon Islands

Sikret Fren : coûts économiques et valeurs morales dans un rituel d’amitiés à Honiara, îles Salomon
Rodolfo Maggio
p. 77-90

Résumés

Cet article analyse l’échange de cadeaux à l’identique appelé Sikret fren qui est pratiquée par les membres de l’Église anglicane de Gilbert Camp, un quartier de squatters situé en périphérie d’Honiara, aux îles Salomon. Au moyen de l’analyse de Gregory sur la distinction entre dons et marchandises, j’examine les objets échangés, les gens impliqués dans cet échange et les relations qui les lient. J’analyse ensuite la catégorisation des gens, des objets et des relations qu’ils entretiennent à partir de l’approche sur l’économie morale domestique développée par Peterson & Taylor. Cet article situe Sikret fren dans les contextes culturels, historiques, géographiques et socioéconomiques qui lui ont servi de creuset. Il illustre la logique qui sous-tend l’échange de cadeaux identiques entre amis rituels et suggère que les résidents des quartiers informels urbains et périurbains font preuve de créativité en réagissant aux défis moraux et économiques causés par les incompatibilités entre leur système de valeurs et leurs conditions matérielles de vie.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

The ritual
What is Sikret Fren? Morality
What is Sikret Fren for? Economy
What is Sikret Fren for? “Not really” economy
What is Sikret Fren? “Not really” morality
Conclusion

Aperçu du début du texte

In 2011-2012 I conducted 13 months of fieldwork in Gilbert Camp, a settlement situated on the outskirts of Honiara, capital city of Solomon Islands (Maps 1 and 2). The aim of my research was to examine the domestic moral economy (Peterson and Taylor, 2003) of the settlers. The term “moral economy” was first used to refer to morally acceptable economic relationships between people (Blizard, 1796; Bell, 1807). In the work of the social historian E.P. Thompson (1971), the term was later used to explain the 18th century English food riots. At the time, buying cheaper and selling dearer was strongly condemned, and even forbidden by the English common law. Thompson argued that that was the time when the market economy of commerce progressively triumphed on the moral economy of provision. Nevertheless, he admits, people maintained traditional economic practices and ideas about what is a ‘good’ way of producing, exchanging, distributing and consuming. The expression entered the anthropologi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rodolfo Maggio, « Sikret Fren: economic costs and moral values in a friendship ritual in Honiara, Solomon Islands », Le Journal de la Société des Océanistes, 144-145 | 2017, 77-90.

Référence électronique

Rodolfo Maggio, « Sikret Fren: economic costs and moral values in a friendship ritual in Honiara, Solomon Islands », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 144-145 | 2017, mis en ligne le 15 décembre 2019, consulté le 24 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/jso/7796 ; DOI : 10.4000/jso.7796

Haut de page

Auteur

Rodolfo Maggio

Postdoctoral Researcher, University of Oxford Rodolfo.maggio@psych.ox.ac.uk

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page