Navigation – Plan du site
Hors dossier

Le « cycle de jade » kanak. Réévaluation archéologique d’un réseau d’échanges traditionnels (Mélanésie du Sud)

The Kanak "jade cycle"
Christophe Sand, Russell Beck, Yoshiyuki Iizuka et Christophe Adams
p. 269-298

Résumés

À l’arrivée des navigateurs européens, à la fin du xviiie siècle, les chefferies kanak des différentes îles de la Nouvelle-Calédonie étaient en relations formalisées à courte et moyenne distance grâce au fonctionnement de différents réseaux d’échanges, dont le plus célèbre décrit ethnographiquement est connu sous le nom de « cycle du jade ». Standardisé par l’ethnologie du xxe siècle en un axe unique d’échange, principalement à partir d’une source de « jade » de l’île Ouen, avec la fabrication de grandes lames ovales permettant la réalisation de « haches ostensoir » ainsi que de perles arrondies pour des colliers-monnaies, ce « cycle de jade » s’enrichit aujourd’hui avec la découverte d’une résurgence de filon de néphrite sur la côte Est de la Grande Terre. Ceci nécessite de reconsidérer la complexité des productions d’objets et des formes d’échanges formalisés existant dans « l’ensemble culturel traditionnel kanak » de pré-contact mais également durant la période coloniale.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Le « cycle du jade » kanak, exemple d’un axe d’échanges traditionnels dans le Pacifique
Différents types calédoniens de néphrite et spécificité de la « Ouénite »
Caractérisation d’une nouvelle source de néphrite sur la côte Nord-Est de la Grande Terre et analyse pétrographique d’objets kanak
Découverte d’une source géologique de néphrite dans la vallée de la Tiwaka
Caractérisations isotopique et chimique de la source de Tiwaka
Analyse d’objets archéologiques et ethnographiques en néphrite
L’île Ouen : perspective historique et existence de plusieurs « circuits du jade »
Reconstitution des gestes techniques pour produire les objets d’échanges kanak en « jade » et typologie des lames percées
La mise en forme et le meulage des pierres polies
Le percement des plaques polies de « jade »
La chauffe des objets
Réutilisation des anciennes haches transformées en herminettes
La fabrication des perles
Typologie des formes de haches percées kanak
Processus de transformation d’un objet traditionnel à forte valeur symbolique en objet de curios
Conclusion

Aperçu du début du texte

La Nouvelle-Calédonie, archipel méridional de l’arc mélanésien dans le Pacifique Sud-Ouest, est caractérisée par une grande diversité géologique. Les différentes îles Loyauté sont posées sur un substrat basaltique, sur lequel est venu progressivement se développer une formation madréporique, aboutissant aux plateaux coralliens surélevés contemporains. La Grande Terre est elle un reliquat du Gondwana, détaché il y a environ 80 millions d’années du bloc australien. Son histoire géologique est donc longue et complexe (Maurizot et Vendé-Leclerc, 2012 : fig. 2), aboutissant à une diversité des faciès suivant les régions. Cette particularité géologique a eu des conséquences majeures sur l’adaptation et la diversification des outils lithiques créés par les Océaniens durant les quelques 3 000 ans de la chronologie pré-européenne de l’archipel calédonien. Les recherches archéologiques ont montré que suivant les époques, les premiers habitants n’ont pas toujours exploité les mêmes types de ro...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christophe Sand, Russell Beck, Yoshiyuki Iizuka et Christophe Adams, « Le « cycle de jade » kanak. Réévaluation archéologique d’un réseau d’échanges traditionnels (Mélanésie du Sud) », Le Journal de la Société des Océanistes, 144-145 | 2017, 269-298.

Référence électronique

Christophe Sand, Russell Beck, Yoshiyuki Iizuka et Christophe Adams, « Le « cycle de jade » kanak. Réévaluation archéologique d’un réseau d’échanges traditionnels (Mélanésie du Sud) », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 144-145 | 2017, mis en ligne le 15 décembre 2019, consulté le 20 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/jso/7876 ; DOI : 10.4000/jso.7876

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page