Navigation – Plan du site
Hors dossier

Les tuputupua : ancêtres protecteurs et animaux tutélaires aux Tuamotu

The tuputupua: protective ancestors and animal guardianship in Tuamotu
Florian Prévost
p. 329-344

Résumés

Aux Tuamotu, Eugène Caillot fut l’un des premiers à fournir des informations sur les pratiques liées au culte des ancêtres. Si les études sur le sujet ont permis de mettre en lumière certains aspects de la conception de la vie après la mort des Paumotu, d’autres éléments sont restés plus confidentiels. Ainsi, la réincarnation des ancêtres sous une forme animale, bien que mentionnée, n’a jusqu’ici pas fait l’objet d’une étude à part entière. Pourtant dans les mémoires des autochtones, les récits relatifs à ces entités qu’ils ont nommées tuputupua, sont encore vivaces. Ce travail propose donc d’étudier les interactions entre tuputupua et le groupe de descendance qui leur est affilié. Pour se faire, nous nous sommes essentiellement basé sur un corpus de traditions orales de l’aire dialectale Tapuhoe, correspondant au centre de l’archipel des Tuamotu.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Premiers éléments d’analyse
Définition et étymologie du terme tuputupua
État des connaissances sur le sujet aux Tuamotu
Traditions relatives aux tuputupua dans l’archipel des Tuamotu
Turia, l’ancêtre requin (Makemo)
Le kaveu de Raroia
Matirohe, l’homme-murène de Nihiru
Bilan de l’étude et comparaison avec les autres sociétés du Pacifique
La nature de l’entité tuputupua
Culte et tapu
Conclusion

Aperçu du début du texte

Figure 1. – « E ‘aumakua », tableau de Bobby Holcomb

Figure 1. – « E ‘aumakua », tableau de Bobby Holcomb

(tiré de l’ouvrage Visions polynésiennes, 1992)

Comme dans toutes sociétés traditionnelles, les habitants des Tuamotu étaient, avant le contact avec le monde occidental, en lien étroit avec leur environnement naturel. Ce lien s’exprimait d’un point de vue matériel, par l’exploitation de ses ressources terrestres et marines, mais également sur un plan spirituel. Une croyance que nous allons étudier confère, en effet, dans la zone qui nous intéresse, un lien plus étroit encore entre l’homme et certaines espèces animales qui l’entourent. Ce type de croyance fait irrémédiablement penser au totémisme ; toutefois, nous éviterons autant que faire se peut de calquer une grille d’analyse préconçue sur les récits que nous étudierons. Jean Guiart rappelait en effet que le totémisme a longtemps été une

« catégorie socio-religieuse […] plaquée artificiellement sur le monde entier. » (Guiart, 2012 : 27)

Le même auteur ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florian Prévost, « Les tuputupua : ancêtres protecteurs et animaux tutélaires aux Tuamotu », Le Journal de la Société des Océanistes, 144-145 | 2017, 329-344.

Référence électronique

Florian Prévost, « Les tuputupua : ancêtres protecteurs et animaux tutélaires aux Tuamotu », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 144-145 | 2017, mis en ligne le 15 décembre 2019, consulté le 24 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/jso/7894 ; DOI : 10.4000/jso.7894

Haut de page

Auteur

Florian Prévost

Doctorant en anthropologie, eastco (ea 4241), Université de la Polynésie française
flopr987@hotmail.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page