Navigation – Plan du site
Dossier Le Sepik : société et production matérielle

Material culture of the upper Sepik

La culture matérielle du Haut Sepik
Barry Craig
p. 189-201

Résumés

Bien des essais de cartographie des zones stylistiques de la région du Sepik ont été entrepris. Ces zones furent établies à partir du style (artistique) des sculptures et des œuvres peintes les plus remarquables. Bien que cela ait, dans le passé, établi un cadre afin de débattre sur l’art de la Nouvelle-Guinée et plus particulièrement de la région du Sepik, ce cadre n’est plus utile à la recherche si l’on prend en considération l’entièreté de la culture matérielle des sociétés du Sepik. L’identification de ces styles se compliquait du fait que des objets furent trouvés très loin de leurs lieux de création suite à des échanges, des guerres, des inter-mariages, des migrations et des inondations. De plus, plusieurs sortes d’objets, soumis variablement à ces effets, connurent des formes différentes de distribution. Dans cet article, j’examine la répartition de cinq sortes d’objets afin de déterminer leurs présences – ou leurs absences – ainsi que leurs variations propres dans une zone allant de la région d’Ambunti à la frontière de la Papouasie occidentale. Pour des raisons de facilité, les noms des groupes linguistiques sont utilisés pour désigner les provenances.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

The Linguistic Situation
Slit gongs
Trumpets
Shields
Wood shields used with bows and arrows
Wood shields used with spears
Animal hide shields
Paintings on sago petioles
Phallocrypts
Discussion
Conclusion

Aperçu du début du texte

Attempts to map the style areas of the Sepik region (e.g. Bühler, 1960, Kaufmann in Greub, 1985 and in Peltier and Morin, 2006: 93) are usually based on the style of the carved and painted works that are the most prominent – masks, figures, suspension hooks, shields, slit gongs. Others have focussed on one kind of artefact and mapped out its distribution (e.g. Schmidt, 1929 and Haberland, 1963, 1965a, 1965b for Sepik shields; Hauser-Schäublin, 1989, Part 2 for cult houses; Tiesler, 1970 for shields of the North Coast and 1984 for cuirasses).

Bühler’s 1960 map indicates six art provinces. He puts the Kwoma, Nukuma and Mayo area with the Manambu, Iatmul and Sawos (Province ii); upstream from there to the May River is Province iii; and from Yellow River west is Province iv. He ignores the middle reaches of the southern tributaries – Frieda, Leonhard Schultze, Wogamush and April rivers. Haberland (1965b: 46) draws a line east of the North River to include the riverine Abau with the Moun...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Barry Craig, « Material culture of the upper Sepik », Journal de la Société des Océanistes, 146 | 2018, 189-201.

Référence électronique

Barry Craig, « Material culture of the upper Sepik », Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 146 | 2018, mis en ligne le 15 juillet 2020, consulté le 19 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/jso/8242 ; DOI : 10.4000/jso.8242

Haut de page

Auteur

Barry Craig

Formerly South Australian Museum; now barry.anthro@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page