Navigation – Plan du site
Dossier Le Sepik : société et production matérielle

Does the materiality of museum collections matter in Digital Humanities?

La matérialité des collections importe-t-elle au temps des Humanités digitalisées ?
Christian Kaufmann
p. 143-150

Résumés

Après plus d’un siècle de réflexivité croissante sur leurs pratiques de collecte, les musées et les archives, à travers le monde, détiennent un corpus immense d’objets mais aussi de matériel documentaire liés à la région du Sepik. Alors que ces sources conservent tout un savoir culturel obéissant aux codes culturels locaux, des observations extérieures aideront à identifier certains domaines de ce savoir. Afin de conserver vivant le savoir traditionnel, une même méthodologie doit être développée et appliquée systématiquement. La complexité inhabituelle des objets d’art du Sepik requiert la mise en place de nouvelles méthodes numériques d’archivage. Dans le futur, les activités des musées associeront aux objets une connaissance plus précise et certains aspects du travail des artistes y gagneront une place centrale. En communiquant avec les communautés locales mais aussi avec les visiteurs des musées, en encourageant à l’approche contextuelle propres aux sciences naturelles ainsi qu’aux humanités, les musées redéfiniront notre vision de l’art et de la culture du Sepik.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

New tasks for museums: From storing the original to digital communication
The individual and the collective
Digital archives: what to share and with whom?
Historical perspectives
Conclusion

Aperçu du début du texte

As a starting point, we assume that the cultural knowledge encoded in objects or in documents relating to them can be rendered more accessible by using digital tools. Before getting carried away by the hype of being able to reach out to new audiences in Papua New Guinea equipped with mobile phones and other sophisticated gadgets, we ought to develop ideas about how to assess the relevance of such endeavours. In the following, I concentrate on data regarding objects and documents stored in and with earlier museum collections. In doing so, I restrict my deliberations to the first step of relating object-specific knowledge to a wider set of cultural knowledge, in other words, by transmitting human experience accumulated under specific conditions such as the interaction with the natural environment, the climate, and fellow human beings in societies far from areas with city-like population densities. What is the potential of such cultural knowledge from the Sepik River area? And potentia...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christian Kaufmann, « Does the materiality of museum collections matter in Digital Humanities?  », Journal de la Société des Océanistes, 146 | 2018, 143-150.

Référence électronique

Christian Kaufmann, « Does the materiality of museum collections matter in Digital Humanities?  », Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 146 | 2018, mis en ligne le 15 juillet 2020, consulté le 17 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/jso/8376 ; DOI : 10.4000/jso.8376

Haut de page

Auteur

Christian Kaufmann

Honorary Research Associate, Sainsbury Research Unit, University of East Anglia, Norwich, UK; chrkauf@yahoo.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page