Navigation – Plan du site
Dossier Le Sepik : société et production matérielle

Making persons in Sepik society: Suun and Kandimboang in Murik ritual and trade

Objets et fabrique de la personne : Suun et Kandimboang dans les rituels et les échanges du Murik
Kathleen Barlow
p. 15-24

Résumés

Les Murik, qui vivent au bord de lacs bordés de mangrove près de l’embouchure du Sepik, sont depuis longtemps reconnus pour leur production de panier tressés et leur figures sculptés en bois vendus de nos jours sur les marchés locaux et aux touristes. De nombreuses collections de musée conservent des exemples de ces deux types d’objets, ce qui démontre leur omniprésence, mais les informations sur leur sens et sur leurs rôles dans les réseaux d’échange régionaux ou l’économie de marché sont lacunaires. Localement ces deux types d’objets jouent un rôle important dans l’expression et la revendication identitaire, le statut des personnes et leurs places dans la société mais servent aussi d’arbitre face à des contradictions ou afin d’éviter des conflits. Dans cet article j’examine leurs relations aux personnes et au pouvoir dans deux rites de passage – l’initiation à une position d’autorité et la levée du deuil – et dans les échanges locaux, régionaux ou au sein d’un marché plus large.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Personhood and status in Murik society
The objects
The rituals
“Suman arekemara”
Arobopera gar – washing feast or celebration
Discussion

Aperçu du début du texte

The circulation of objects, as complex expressions of persons and relationships, is a longstanding fascination in Oceanic ethnography. From Mauss’s initial insight that exchange of objects between groups builds social relationships, ethnographic discussions have moved through a range of analytic perspectives to current emphases on agency and process (see Bell and Geismar, 2009). Thomas (1991), Besnier (2011) and others (e.g., Bolton, 2003; Silverman, 2000, 2013) have enjoined Pacific ethnographers to explore the consequences of colonialism and post-colonial modernity on modes of expression and meaning about persons, things and society. Current discussions emphasize the processes (technology) through which objects construct identity, relationships and value for individuals and groups (e.g. Coupaye, 2009; Leach, 2002), and consider the use of objects in rituals to effect changes in personal status and identity and relationships within and among groups (Bonnemère, 2004; Jeudy-Ballini a...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Kathleen Barlow, « Making persons in Sepik society: Suun and Kandimboang in Murik ritual and trade », Le Journal de la Société des Océanistes, 146 | 2018, 15-24.

Référence électronique

Kathleen Barlow, « Making persons in Sepik society: Suun and Kandimboang in Murik ritual and trade », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 146 | 2018, mis en ligne le 15 juillet 2020, consulté le 15 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/jso/8479 ; DOI : 10.4000/jso.8479

Haut de page

Auteur

Kathleen Barlow

Professor, Anthropology and Museum Studies. Central Washington University. barlowk@cwu.edu

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page