Navigation – Plan du site
Hors dossier

Du message tambouriné au message électronique

Changements engendrés ces dernières années par les nouveaux outils de communication dans la région centre du Sepik (Papouasie Nouvelle-Guinée)
Christian Coiffier
p. 245-258

Résumés

Depuis une dizaine d’années le téléphone mobile et Internet sont venus bouleverser la vie quotidienne des peuples vivants dans les villages de la vallée du fleuve Sepik. L’apparition de ces nouvelles technologies fait suite à beaucoup d’autres qui, en près d’un siècle, ont profondément modifié les structures des sociétés locales. Cette étude se focalise principalement sur le village Iatmul de Palimbei et ses environs dans la province du Sepik de l’Est. Après avoir présenté l’ancienne technique de communication entre villages par message tambourinés elle retrace l’historique de l’implantation dans cette région de nouveaux matériels électroniques (télévision, ordinateur, Internet, …) et tout particulièrement de la téléphonie mobile. Cette étude en analyse les avantages et les inconvénients pour les habitants dans un contexte de grands changements environnementaux comme la déforestation et les projets miniers.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Implantation des technologies de l’information et de la communication dans la région
Historique de l’implantation de la téléphonie mobile dans la région du Moyen-Sepik
Accès et utilisation des téléphones dans la région
Impact de l’implantation de cette nouvelle technologie et de l’accès au web
Effets du téléphone portable sur la sexualité locale
Les nouvelles technologies et les effets de l’implantation des sociétés multinationales dans la région
Conclusion

Aperçu du début du texte

En un siècle, les peuples de la vallée du Sepik en Papouasie Nouvelle-Guinée se sont adaptés très rapidement aux nouvelles techniques venues d’autres continents, qui ont considérablement changé leurs modes de vie quotidiens. Citons, entre autres, l’utilisation d’outils en métal, l’éclairage à l’aide de lampes à pétrole (Coiffier, 1999 : 88-89), le moteur à essence pour la propulsion des pirogues (Coiffier, 1995 : 69-75), la consommation de nourritures en conserve (Coiffier, 1998 : 352-353). Les nouvelles techniques de l’information et de la communication (téléphonie mobile et Internet) leurs permettent maintenant d’être en relation avec le reste du monde. Depuis la fin de la guerre du Pacifique en 1946, certains jeunes de cette région, scolarisés dans les écoles missionnaires puis dans les universités pour certains d’entre eux, sont partis à la découverte d’autres provinces de leur pays, de l’Australie ou d’autres continents. Ils ont ainsi pu transmettre aux membres de leur famille ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christian Coiffier, « Du message tambouriné au message électronique », Le Journal de la Société des Océanistes, 146 | 2018, 245-258.

Référence électronique

Christian Coiffier, « Du message tambouriné au message électronique », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 146 | 2018, mis en ligne le 15 juillet 2020, consulté le 19 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/jso/8787 ; DOI : 10.4000/jso.8787

Haut de page

Auteur

Christian Coiffier

Attaché au mnhn (Éco-Anthropologie et Ethnobiologie 72 06). coiffier@mnhn.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page