Navigation – Plan du site
Dossier La Kanaky Nouvelle-Calédonie a rendez-vous avec l'histoire

Vous avez dit « rééquilibrage » et décolonisation ? Retour sur 40 ans de va-et-vient institutionnels sur souveraineté et colonialisme en Nouvelle-Calédonie (1980-2018)

What about “re-balancing” and decolonization? Reviewing 40 years of institutional comings and goings regarding colonialism and sovereignty
Isabelle Leblic
p. 329-350

Résumés

Faire de l’anthropologie en contexte colonial quand on est citoyen de la métropole coloniale, ne peut pas être neutre, surtout quand on est, en tant que citoyen, anti-colonialiste. Depuis la fin de l’Indigénat, les Kanak sont entrés dans le monde politique pour y revendiquer petit à petit leurs droits en tant que citoyens français à part entière, la reconnaissance de leur identité, puis l’indépendance de leur pays en tant que peuple autochtone. Une part de la revendication est l’effectivité du rééquilibrage, surtout en cette veille de référendum d’autodétermination. Le retour fait ici sur 40 ans de vie institutionnelle sur ce territoire au regard de l’objectif d’indépendance, en prenant en compte la campagne électorale pour le référendum et les diverses forces en présence, permet de mettre en avant que, ce que d’aucuns appelle « décolonisation dans la république », peut être parfois perçu comme une recolonisation. Cet article revient aussi sur les termes indépendance versus souveraineté qui sont au cœur du débat calédonien.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Indépendance versus souveraineté
La souveraineté dans la constitution française et la Nouvelle-Calédonie
Le référendum du 4 novembre 2018 ?
Sondages : information ou manipulation ?
La campagne électorale
De Nainville-les Roches à l’accord de Nouméa : la sempiternelle/continuelle question du rééquilibrage…
Rééquilibrage, développement... le nouvel alibi de la politique coloniale ?
Une économie calédonienne « sous perfusion »
Identité kanak et destin commun : la nouvelle citoyenneté en construction
Langue, écriture de l’histoire et destin commun
Aujourd’hui et depuis 1946, nous sommes toujours en situation coloniale
1946 et le passage au statut de tom
1998, un statut de communauté sui generis
Une voie originale de décolonisation ou une « recolonisation » ?
Une « situation postcoloniale » ?
Le statut de 1999, un statut « dérogatoire et provisoire »
Conclusion

Aperçu du début du texte

Je poursuis des recherches anthropologiques sur les sociétés kanak de Nouvelle-Calédonie depuis 1982. Je suis arrivée pour la première fois à Nouméa le 13 juillet 1983 et j’ai été frappée, en cette veille de fête nationale française, par la ségrégation qui existait alors à Nouméa, marque indéniable du contexte colonial du pays. Et, faire de l’ethnologie en contexte colonial, quand on appartient à la métropole colonisatrice, cela induit des relations particulières avec le terrain. Comme le rappelait Georges Balandier en son temps (1951 : 76), l’anthropologue doit tenir compte du fait que la société qu’il étudie doit être resituée dans la société globale à laquelle elle appartient, et pour ce qui me concerne, en raison de l’histoire coloniale de la France dans la Pacifique, les sociétés kanak ne peuvent être déconnectées de leurs rapports avec cette histoire coloniale et donc avec la métropole coloniale (Leblic, 1999 : 1-2 ; 2010 : 340). Faire de l’ethnologie en situation coloniale im...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Leblic, « Vous avez dit « rééquilibrage » et décolonisation ? Retour sur 40 ans de va-et-vient institutionnels sur souveraineté et colonialisme en Nouvelle-Calédonie (1980-2018) », Journal de la Société des Océanistes, 147 | 2018, 329-350.

Référence électronique

Isabelle Leblic, « Vous avez dit « rééquilibrage » et décolonisation ? Retour sur 40 ans de va-et-vient institutionnels sur souveraineté et colonialisme en Nouvelle-Calédonie (1980-2018) », Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 147 | 2018, mis en ligne le 15 décembre 2019, consulté le 24 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/jso/9649 ; DOI : 10.4000/jso.9649

Haut de page

Auteur

Isabelle Leblic

Anthropologue, directrice de recherche au lacito-cnrs, leblic@vjf.cnrs.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page