Navigation – Plan du site
Article
Articles

Communities of Self: Mavis Gallant’s Linnet Muir Cycle

Tamas Dobozy
p. 111-131

Résumé

La série de nouvelles Linnet Muir de Mavis Gallant critique les « significations plus grandes » sensées inclure les histoires individuelles. Cette critique est particulièrement observable dans la description de l’individualité de Linnet, dont les paramètres sont constamment renégociés tout au long du cycle. En articulant les voix de la communauté dans laquelle elle a évolué pendant son enfance et lorsqu’elle était jeune adulte, Linnet suggère que le moi n’est pas construit en opposition face aux pressions sociales, mais qu’il en est indissociable. En même temps, le fait d’articuler les voix de sa communauté lui permet d’échapper à leur logique déterministe, précisément parce que les voix dialoguent continuellement, négociant une réalité sur laquelle elles sont en désaccord, et parce que leur orchestration crée toujours une variation supplémentaire quant à la signification première du passé et du présent. Dans cette variabilité presque infinie, Linnet saisit son libre arbitre et échappe à ce que les autres voudraient qu’elle soit, c’est-à-dire à la signification déterministe à laquelle on aimerait la subordonner, elle et son histoire. Au lieu de ce déterminisme, Gallant propose un pluralisme radical, une « communauté de moi ». Elle adapte la série de nouvelles à une vision politique dans laquelle le libre arbitre du sujet s’accomplit dans et à travers la communauté oppressante.

Entrées d’index

Studied authors :

Mavis Gallant

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2019.

Plan

Introduction: Cycles of Commitment
States of Disorientation
Canadian Cycles
Montreal, Quebec
Is that “I” or is it “Me?”
Stories like Doorways
Homeward Bound
Story to Story to Story
One of Many Possible Conclusions

Aperçu du texte

Introduction: Cycles of Commitment

Since Sherwood Anderson’s Winesburg, Ohio, first published in 1919, critics have grappled with “locating unifying elements” (Kennedy, “Poetics” 11) that might define linked short stories as a genre. James M. Cox argues that if the novel “federalizes,” or subordinates variety to a central and overriding logic, then the short story serves to decentralize control: “As a convention, the novel, with its federalizing plot, tends always to subordinate the parts to the whole, whereas the collection of short stories does precisely the opposite” (Cox 781-82). Nowhere is the tension between part and whole so fruitful than in linked stories, which balance discreteness against assimilation, offering a “structural dynamic of connection and disconnection” (Kennedy, “Semblance” 195). Linked stories rely on a balancing of “centrifugal and centripetal impulses and on the ambiguous interplay between [...] discrete narrative parts and the formal or aesthetic whole” (K...

Pour citer cet article

Référence papier

Tamas Dobozy, « Communities of Self: Mavis Gallant’s Linnet Muir Cycle », Journal of the Short Story in English, 69 | 2017, 111-131.

Référence électronique

Tamas Dobozy, « Communities of Self: Mavis Gallant’s Linnet Muir Cycle », Journal of the Short Story in English [En ligne], 69 | Autumn 2017, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 22 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/jsse/1862

Auteur

Tamas Dobozy

Tamas Dobozy is a professor in the Department of English and Film Studies at Wilfrid Laurier University, Ontario, Canada. He has published three books of short fiction, When X Equals Marylou, Last Notes and Other Stories, and, most recently, Siege 13: Stories, which won the 2012 Rogers Writers Trust of Canada Fiction Prize, and was shortlisted for both the Governor General’s Award: Fiction, and the 2013 Frank O’Connor International Short Story Award. He has published over fifty short stories in journals such as One Story, Fiction, Agni, and Granta, and won an O. Henry Prize in 2011. His scholarly work—on music, utopianism, American literature, the short story, and post-structuralism—have appeared in journals such as Canadian Literature, Genre, The Canadian Review of American Studies, Mosaic, and Modern Fiction Studies, among others.

Droits d’auteur

© All rights reserved

  • OpenEdition Journals