Navigation – Plan du site
Article
Varia

Close Encounters of a Mythical Kind: C.S. Lewis’s “Forms of Things Unknown”

Suzanne Bray
p. 215-226

Résumé

Depuis sa publication posthume en 1966, la nouvelle « Forms of Things Unknown » de C. S. Lewis suscite une certaine polémique. Des doutes ont été exprimés quant à son authenticité et des questions ont été posées sur la raison pour laquelle ce texte n’a pas paru du vivant de l’auteur. L’originalité de l’intrigue, ainsi que le genre littéraire employé ont également suscité des débats. Dans cet article, Lewis sera défendu en tant qu’auteur de la nouvelle et l’histoire comprise comme un écrit fantastique bien déguisé en œuvre de science-fiction. Tout en acceptant que personne ne saura réellement pourquoi la nouvelle ne fut pas publiée avant la mort de l’auteur, une tentative sera faite d’expliquer cette situation à partir de la vie personnelle de Lewis à la date supposée de la rédaction. Il est également possible que le message plutôt sombre véhiculé par la nouvelle semblait à Lewis être en contradiction avec l’espérance chrétienne qu’il essayait habituellement de communiquer dans ses écrits.

Entrées d’index

Studied authors :

Clive Staples Lewis

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Aperçu du texte

C.S. Lewis’s “Forms of Things Unknown” has always, since its posthumous publication in 1966, been a controversial and, in some ways, mysterious short story. Doubts have been raised over its authenticity and questions asked about why it was not published during Lewis’s lifetime. With regard to the plot, its originality has been questioned, as has its precise genre. In this article, Lewis’s authorship will be defended and the story presented as a work of fantasy disguised as science fiction. While accepting that nobody shall probably ever know for certain why the story was not published until after Lewis’s death, an attempt will be made to explain this from the circumstances of the author’s life at the time of writing and the rather depressing and fatalistic message the work conveys to the reader.

Walter Hooper, C.S. Lewis’s secretary at the time of his death in 1963, tells the tale of how, with the help of Lewis’s gardener, he saved a whole pile of the author’s documents and manuscrip...

Pour citer cet article

Référence papier

Suzanne Bray, « Close Encounters of a Mythical Kind: C.S. Lewis’s “Forms of Things Unknown” », Journal of the Short Story in English, 71 | 2018, 215-226.

Référence électronique

Suzanne Bray, « Close Encounters of a Mythical Kind: C.S. Lewis’s “Forms of Things Unknown” », Journal of the Short Story in English [En ligne], 71 | Autumn 2018, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 07 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/jsse/2264

Auteur

Suzanne Bray

Suzanne Bray is professor of British Literature and Civilisation at Lille Catholic University in the north of France. She specialises in the history of religious ideas in 20th-century Britain and the interaction between theology, literature and popular culture. She has published extensively in English and French on C.S. Lewis, Charles Williams, Dorothy L. Sayers, G.K. Chesterton and several other bestselling Christian literary figures.

Articles du même auteur

Droits d’auteur

© All rights reserved

  • OpenEdition Journals