Navigation – Plan du site
Article
Varia

“His Heart Beat With The Avidity of a Young Lover”: The Unattainable Object of Desire in Joyce Carol Oates’s “The Skull: A Love Story”

Stéphanie Maerten
p. 305-320

Résumé

La nouvelle de Joyce Carol Oates, « The Skull: A Love Story », possède indéniablement des accents poesques. Cependant, plus qu’un simple récit gothique ou policier, cette nouvelle est avant tout le portrait psychologique convaincant de son protagoniste. Suivant la théorie de Barthes selon laquelle désir et récit sont intimement liés, cet article vise à montrer que la nouvelle de Oates peut aussi être lue comme une métaphore de l’acte d’écriture. Prenant comme point de départ les fragments d’un crâne brisé, Cassidy se base essentiellement sur des suppositions pour recréer une version idéalisée de la défunte. Le récit met l’accent sur le manque, et le désir ici naît de l'absence. L’empressement du protagoniste à combler les failles de l’enquête fait écho à son désir de combler ses propres vides affectifs. En tentant vainement de s’approprier l’objet de son désir, Cassidy semble plutôt vouloir flatter ses penchants narcissiques et son désir masculin de « révérence ». En outre, le parallèle que dresse le récit entre la victime et la fille illégitime de Cassidy – sa « présence absente » pour emprunter le concept de Derrida – soulève la question de l’inceste œdipien déjà contenue dans le paradigme de Pygmalion tombant amoureux de sa propre création, renforçant ainsi la métaphore de l’écriture puisque, selon Barthes, « tout récit ne se ramène-t-il pas à l’Œdipe ? »

Entrées d’index

Studied authors :

Joyce Carol Oates

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

The “Abject of Desire”
The Throes of Absent Presence
The Absence Par Excellence
The “Tell-Tale” Skull

Aperçu du texte

Oates’s “The Skull: A Love Story” is at first reading the story of a man’s unwholesome obsession with the skull of a murdered woman. The love story mentioned in the almost oxymoronic title is thus of an unusual and disturbing kind. Oates had already used the same provoking subtitle for a short novel published in 2002, Rape: A Love Story—both stories deal with a victimized woman in the aftermath of a crime and with the strange, unexpected kind of love that emerges from it. In “The Skull,” the woman is already dead. Kyle Cassidy, a forensic scientist, proceeds to solve the puzzle of her gruesome murder by reconstituting her fragmented skull in order to enable her identification. As the reconstruction progresses, his scientific interest gradually gives way to deep fascination for what has turned into an object of desire. In a stream-of-consciousness style allowing the reader direct access to Cassidy’s thoughts, the narrative alternates between the reconstruction process and fragments o...

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphanie Maerten, « “His Heart Beat With The Avidity of a Young Lover”: The Unattainable Object of Desire in Joyce Carol Oates’s “The Skull: A Love Story” », Journal of the Short Story in English, 71 | 2018, 305-320.

Référence électronique

Stéphanie Maerten, « “His Heart Beat With The Avidity of a Young Lover”: The Unattainable Object of Desire in Joyce Carol Oates’s “The Skull: A Love Story” », Journal of the Short Story in English [En ligne], 71 | Autumn 2018, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 13 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/jsse/2360

Auteur

Stéphanie Maerten

Stéphanie Maerten is an independent scholar and a teacher of English. She has written an MA thesis on the short fiction of Edgar Allan Poe, articles on Willa Cather’s My Ántonia, 19th-century women writers, and on runaway women in Elizabeth Spencer’s stories. She is interested in women studies and in the interplay between self and space.

Droits d’auteur

© All rights reserved

  • OpenEdition Journals