Navigation – Plan du site

AccueilNuméros76Fairytale Storyteller“The Silver Glaze of the Mirror”:...

Fairytale Storyteller

“The Silver Glaze of the Mirror”: Fire and Ice in Byatt’s Fairy Tales

Francesca Arnavas
p. 99-118

Résumés

Cet article propose d’utiliser le miroir comme un moyen pour décoder, interpréter et analyser la structure, le contenu et le style narratifs des contes d’A. S. Byatt. C’est par le biais du paradoxe du miroir, leurre transparent, que Byatt, dans ses nouvelles, réécrit les tropes des contes de fées : la duplicité de la surface réfléchissante devient possibilité créatrice. Des nouvelles telles que “The Glass Coffin”, “Cold”, “The Djinn in the Nightingale’s Eye”, ou une novella comme “Morpho Eugenia”, utilisent la mythographie du verre, s’appuyant sur des motifs de contes de fées, pour s’approprier le paradoxe, mettre en dialogue des dualismes rigides, et finalement proposer une réconciliation des contraires. Feu et glace, introspection et expérience, indépendance et partage, regarder dedans et regarder dehors : les miroirs deviennent des instruments de révélation, des outils narratifs pour questionner les structures binaires. Cet article commence par présenter les potentialités des surfaces transparentes dans les contes de fées postmodernes avant de s’attarder sur l’utilisation singulière et révolutionnaire des miroirs dans les nouvelles de Byatt. Au moyen d’exemples et de comparaisons, le verre se révèle « littéralement une substance éthérée paradoxale » (Armstrong 5), qui trouve sa place sous la forme, tour à tour, d’objets dans l’histoire, de métaphores omniprésentes, de structures narratives. Le verre lui-même se révèle être, en fin de compte, dans sa substance physique, la quintessence de la métamorphose.

Haut de page

Entrées d’index

Auteurs étudiés :

Antonia Susan Byatt
Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2023.

Plan

“Silver Threads and Ice-Blue Threads”: Mirror-like Structures
“Gillian Collected Glass Paperweights”: Glass Objects in the Stories
“Glass . . . Is only a Solid Metaphor”: Looking into the Mirror

Aperçu du texte

Mirrors are made of glass: in French, glace and miroir are two interchangeable words (see Translator’s Note in Melchior-Bonnet vii). The demonstration of this article is based on this close proximity, this strong correspondence between mirrors and glass. Isobel Armstrong has pointed out that glass “is an antithetical material. It holds contrary states within itself as barrier and medium” (11): by means of its transparency, glass instantiates paradoxes, holding in itself this movement between “glass as pure transitivity and glass as barrier” (13). This paradoxical essence characterises the motif of the mirror as it is employed in postmodern fairy tales. They play with the mirror’s mimetic qualities, by reproducing reality while simultaneously epitomising the fragmentation of identity. If in the postmodernist context mirrors are often broken, empty, distorting, postmodern fairy tales offer a peculiar case in point. Building up on the long tradition of fairy tale magic mirrors—ranging ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Francesca Arnavas, « “The Silver Glaze of the Mirror”: Fire and Ice in Byatt’s Fairy Tales »Journal of the Short Story in English, 76 | 2021, 99-118.

Référence électronique

Francesca Arnavas, « “The Silver Glaze of the Mirror”: Fire and Ice in Byatt’s Fairy Tales »Journal of the Short Story in English [En ligne], 76 | Spring 2021, mis en ligne le 01 juin 2023, consulté le 06 décembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/jsse/3495

Haut de page

Auteur

Francesca Arnavas

Francesca Arnavas is a research fellow at the university of Tartu, Estonia. She works within the research group on Narrative, Culture and Cognition, led by professor Marina Grishakova. Her theoretical interests are Victorian literature, cognitive narratology, fairy tale studies, unnatural narratology. Her first book, based on her PhD thesis (a cognitive approach to Lewis Carroll’s Alice books) will be published at the end of 2020 by De Gruyter.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search