Navigation – Plan du site

AccueilNuméros76Time, Space, EthicsMaterial and Geographical Interte...

Time, Space, Ethics

Material and Geographical Intertextualities in Elementals: Stories of Fire and Ice

Barbara Franchi
Traduction de Irene Reginato
p. 121-141

Résumés

Dans Elementals: Stories of Fire and Ice (1998), Byatt mélange éléments naturels et couleurs complémentaires, géographie, textes, œuvres d’art et expériences humaines que celles-ci ont générées. Les trois premiers récits se penchent sur la rencontre interculturelle ; Elementals définit les identités spécifiques se trouvant au carrefour entre cet enchevêtrement et les conséquences matérielles qu’il produit sur les personnages qui agissent sur lui. À partir d’une perspective combinant approche intertextuelle et néo-matérialiste, cet article montre que les personnages de Byatt doivent voyager vers le Sud et s’immerger dans une culture étrangère pour pouvoir définir leur sentiment d’appartenance (ou de non-appartenance) à leur pays natal. En ce sens, les échos à des ouvrages du canon européen, tels qu’Anthony and Cleopatra de Shakespeare (dans “Crocodile Tears”), les poèmes de Baudelaire et de Keats (dans “A Lamia in the Cévennes”) et les contes de fées d’Andersen (dans “Cold”) entrent en dialogue avec les éléments naturels – eau, pierres, feu, glace – afin de définir les trajectoires Nord-Sud des récits. Pour les protagonistes, toujours très intelligents et brillants (une collectionneuse d’art, un peintre, une princesse scientifique), les liens qui se tissent entre textes, arts et matériaux ne se traduisent jamais dans des expériences passives, mais constituent, en revanche, des rencontres formatives et définitives avec la matière elle-même. L’intertextualité s’étend donc vers la « transposition » (Braidotti) et la « transcorporalité » (“transcorporeality” ; Alaimo), injectant des aspects spatiaux et corporels dans le dialogue interculturel engagé par l’interaction avec les textes. Un aspect fondamental de cette intertextualité matérielle est constitué par les topoï de la femme-serpent, de la femme de pierre, ou de celle de glace. Incarnant l’héritage mythologique des expériences féminines de l’amour, de l’accouchement, du vieillissement et du deuil, Patricia Nimmo (“Crocodile Tears”) et Fiammarosa (“Cold”) éprouvent un sentiment d’aliénation vis-à-vis du Sud, tout en l’ayant d’abord choisi pour fuir leur quotidien domestique. C’est seulement le retour à la maison (dans “Crocodile Tears”), ou le compromis élémentaire entre le froid de la glace et la chaleur du désert (“Cold”), qui leur offrent le soulagement nécessaire pour fuir la cyclicité du corps féminin. En revanche, dans “Lamia”, Bernard Lycett-Kean rencontre le paradigme du chimérique féminin : non pas dans son propre corps, mais dans celui de l’éponyme Lamia, qui devient sa muse et l’objet de son amour platonique. En refusant l’union sexuelle avec elle, Bernard garde la liberté niée aux femmes et parvient à accepter pleinement la France en tant que patrie d’adoption, justement parce qu’il l’envisage à travers l’art matériel. En conclusion, le mouvement du Nord familier au Sud, tour à tour aliénant ou confortable, ouvre des carrefours intertextuels aux éléments naturels et à leurs incarnations ; ces potentialités restent pourtant limitées par les normes rigides des différences de genre.

Haut de page

Entrées d’index

Auteurs étudiés :

Antonia Susan Byatt
Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2023.

Plan

North and South: Materialising Intertextualities
Bodies of Fire and Ice: Intertextuality Embodied

Aperçu du texte

In the wake of the critical acclaim and global success of Possession: A Romance (1990), the 1990s were the most prolific period of A. S. Byatt’s career. This decade established her reputation as an acute writer of long and short fiction alike, to the point where three of her six collections date back to that period. Following her colossal novel Babel Tower (1996), the third instalment of her Frederica Potter Quartet, and the critical dialogues/essays Imagining Characters: Six Conversations about Women Writers (1995; with Ignes Sôdrè), Elementals: Stories of Fire and Ice (1998) was Byatt’s last book to appear before the start of the new millennium. With its combined approach of realism and fantastic elements, it revitalises threads recurring throughout Byatt’s oeuvre such as the fairy tale, previously explored in The Djinn in the Nightingale’s Eye (1994), and in her translation of Marie-Catherine D’Aulnoy’s “Le Serpentin Vert” (“The Great Green Worm”) for Wonder Tales: Six Stories of...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Barbara Franchi, « Material and Geographical Intertextualities in Elementals: Stories of Fire and Ice »Journal of the Short Story in English, 76 | 2021, 121-141.

Référence électronique

Barbara Franchi, « Material and Geographical Intertextualities in Elementals: Stories of Fire and Ice »Journal of the Short Story in English [En ligne], 76 | Spring 2021, mis en ligne le 01 juin 2023, consulté le 06 décembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/jsse/3504

Haut de page

Auteur

Barbara Franchi

Barbara Franchi researches contemporary women’s writing, neo-Victorian culture, and historical fiction. She is also interested in the intersections between cultural memory, the legacies of Empire and eco-criticism. Her current project examines the sea as a trope and an ecosystem in contemporary historical fiction by British and postcolonial authors. Her publications include book chapters and articles on A. S. Byatt, Eleanor Catton, Rose Tremain, David Mitchell, and she co-edited Crossing Borders of Imperial Travel: Spaces, Nations, Empires (Cambridge Scholars Publishing, 2018). She obtained her PhD from the University of Kent in 2017 and is currently turning her thesis on A. S. Byatt and intertextuality into a monograph. She is a Teaching Fellow at Durham University.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search