Navigation – Plan du site
Inédit

Traduction de la Vita Petri Artedi – annexes

Emmanuelle Fève-Pinault
p. 181-183

Texte intégral

Annexe 1

1La Vita Petri Artedi témoigne de l’importance des échanges culturels dans le nord de l’Europe au XVIIIe siècle. La Suède, patrie de Linné et d’Artedi, se compose de quatre grandes régions traditionnelles : le Götaland au sud, le Svealand au centre, le Norrland au nord et l’Österland – aujourd’hui en Finlande – à l’est. Ces régions sont elles-mêmes divisées jusqu’en 1634 en provinces, dites de nos jours « historiques ». À partir de 1634, une réforme administrative remplace la division en provinces par une division en comtés, qui ne se distingue guère de la première. Linné, pour situer personnages et événements, se réfère visiblement aux provinces « historiques » pour la dénomination – il utilise d’ailleurs en latin provincia – mais les cadres administratifs, quand ils sont évoqués, sont ceux des comtés.

Carte 1 – L’Europe et le royaume de Suède au début du XVIIIe siècle

Carte 1 – L’Europe et le royaume de Suède au           début du XVIIIe siècle

D’après W. Blunt, Linné. Le prince des botanistes, Paris, Belin, 1986, p. 14

Annexe 2

2On peut lire au § 1 que la famille d’Artedi est issue de la province historique d’Ångermanland (Norrland), au sud de la Botnie occidentale (Västerbotten) : on distingue sur la carte 2 Nordmadling (§ 2 ; 4) et Umea (§ 3), ainsi qu’Härnösand, où Artedi fit ses études (§ 5). Nordmadling, où son grand-père, puis son père exercèrent leur ministère, est bien situé sur la côte « que baigne la mer de Botnie » (§ 4). On voit ici quel trajet entreprit Artedi, « traversant le golfe de Botnie » d’Uppsala à Nordmadling, pour se rendre au chevet de son père mourant (§ 7). On comprend que pour Linné, qui vient du sud – Stenbrohult, dans la province du Smaland (voir la carte 1) –, la famille d’Artedi habite « une région très reculée, à la frontière de la Laponie » (§ 18) – région qu’il entreprend d’ailleurs d’explorer en même temps que la Laponie en 1732.

3On distingue également sur cette carte la situation de la province historique de Dalécarlie – Dalarna, « les vallées », en suédois. Le gouverneur Nils Reuterholm, dont il est question au § 7 parce qu’il finance en partie l’expédition exploratoire de Linné, est gouverneur du comté de Dalécarlie, dont les frontières recouvrent à peu près celles de la province historique du même nom.

Carte 2 – La Suède dans la Vita Petri Artedi

Carte 2 – La Suède dans la Vita Petri Artedi

D’après W. Blunt, Linné. Le prince des botanistes, Paris, Belin, 1986, p. 56

Haut de page

Table des illustrations

Titre Carte 1 – L’Europe et le royaume de Suède au début du XVIIIe siècle
Crédits D’après W. Blunt, Linné. Le prince des botanistes, Paris, Belin, 1986, p. 14
URL http://journals.openedition.org/kentron/docannexe/image/581/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Titre Carte 2 – La Suède dans la Vita Petri Artedi
Crédits D’après W. Blunt, Linné. Le prince des botanistes, Paris, Belin, 1986, p. 56
URL http://journals.openedition.org/kentron/docannexe/image/581/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuelle Fève-Pinault, « Traduction de la Vita Petri Artedi – annexes », Kentron, 30 | 2014, 181-183.

Référence électronique

Emmanuelle Fève-Pinault, « Traduction de la Vita Petri Artedi – annexes », Kentron [En ligne], 30 | 2014, mis en ligne le 19 décembre 2016, consulté le 15 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/kentron/581 ; DOI : 10.4000/kentron.581

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Caen
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals