Navigation – Plan du site
Éditorial

Éditorial

André Motte
p. 7-8

Texte intégral

1J’ai le grand plaisir d’ouvrir cette année le 30e volume de la revue.

2Pour le 20e anniversaire, nous avions organisé une fête à Paris, dans les locaux de la délégation Wallonie-Bruxelles au boulevard Saint-Germain. En ce 30e anniversaire, le chemin vers Paris est toujours d’actualité, mais pour d’autres raisons. En effet, si la revue Kernos continuera d’être éditée aux Presses de l’Université de Liège, le cadre scientifique de sa gestion sera désormais partagé entre l’Université de Liège, où Vinciane Pirenne-Delforge conserve une charge partielle de professeur, et le Collège de France où elle a été élue sur une chaire intitulée « Religion, histoire et société dans le monde grec antique ». Notre revue sera donc toujours abritée dans la maison qui l’a vu naître, à Liège, tout en trouvant à s’épanouir aussi dans le cadre prestigieux du Collège de France pendant le temps que notre collègue y sera en fonction.

3Le grand honneur que le Collège de France fait à Vinciane en l’accueillant parmi ses membres rejaillit assurément sur la revue dont elle est la cheville ouvrière, sur le Centre International d’Étude de la Religion Grecque dont elle la secrétaire générale et sur le domaine de recherche qu’ensemble ils visent à promouvoir. L’occasion est donc belle de lui redire ici, avec les collaborateurs et les lecteurs de Kernos, notre vive gratitude pour le zèle sans faille et la compétence éprouvée qu’elle déploie au service de notre revue depuis sa création ; de là sont nés à ce jour pas moins de 61 volumes couvrant de multiples aspects de la religion grecque. Nous lui savons aussi le plus grand gré, en dépit de sa nouvelle fonction, de garder la lourde direction de Kernos et nous formons le vœu, en lui renouvelant nos chaleureuses félicitations, que son enseignement au Collège de France porte des fruits abondants et contribue à son tour au développement et au rayonnement de la discipline qui nous est chère.

4Ce volume anniversaire présente un éventail de thématiques variées, portées par des chercheurs travaillant en Espagne, en France, en Grèce, au Portugal, en Suisse et aux USA. Il reflète particulièrement bien la diversité des voies empruntées pour mieux comprendre la religion grecque antique, que ce soit par la mise au jour de nouveaux textes épigraphiques (R. Bouchon et J.-C. Decourt) ou l’analyse de corpus déjà connus (M.P. de Hoz), par la réflexion sur l’historiographie du thème (Ph. Borgeaud) et sur les prétendues certitudes quant à ses relations à la philosophie présocratique (P. Vesperini). Les dieux sont évidemment présents eux aussi : Poséidon (Fr. de Polignac), Dionysos (K. Rigsby), Apollon (A. Berthou), tout autant que les objets qui interviennent dans leur culte, comme les statues (A. Chaniotis) ou les vases (Chr. Mitsopoulou), ainsi que ces curiosités que sont les amulettes composites (Chr. A. Faraone). J’épinglerai tout spécialement l’étude de Christina Mitsopoulou qui est en quelque sorte une mise à jour d’un article publié ici-même en 2010 et qui contribuait à identifier en tant que plemochoai des vases éleusiniens représentés sur divers supports. L’une des pièces sur lesquelles s’appuyait l’interprétation s’est avérée être une forgerie du début du xxe siècle. C’est à un véritable travail de détective que s’est appliquée Christina Mitsopoulou en mettant au jour une problématique longtemps ignorée, pour ne pas dire occultée : la présence de faux dans les vitrines des musées et dans les arguments d’articles et de livres scientifiques. Le chantier est assurément immense et l’étape que représente cet article dans une telle enquête est fondamentale.

5Comme en 2015, nous n’avons pas été en mesure de publier la chronique archéologique. Les trois régions couvertes par les manuscrits qui nous ont été envoyés (03. Béotie, Eubée – 07. Macédoine – 14. Sicile) seront dès lors disponibles sous peu en accès ouvert sur Revues.org afin de valoriser le travail effectué par nos collègues, mais sans publication papier. Une réflexion est par ailleurs entamée sur l’avenir de la chronique archéologique et sur les formes qu’elle pourrait désormais adopter, tout autant que sur sa périodicité.

6Enfin, j’ai le plaisir d’annoncer qu’est sorti de presse voici quelques semaines le 31e volume des suppléments de Kernos sous le titre Les dieux d’Homère. Polythéisme et poésie en Grèce ancienne et sous la direction de Gabriella Pironti et Corinne Bonnet.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

André Motte, « Éditorial », Kernos, 30 | 2017, 7-8.

Référence électronique

André Motte, « Éditorial », Kernos [En ligne], 30 | 2017, mis en ligne le 01 octobre 2019, consulté le 21 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/kernos/2484

Haut de page

Auteur

André Motte

président du Comité de rédaction
vice-président du CIERGA

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Kernos

Haut de page
  • Logo Suppléments de Kernos – Revue internationale et pluridisciplinaire de religion grecque antique
  • Logo Université de Liège
  • OpenEdition Journals