Navigation – Plan du site
Chronique des activités scientifiques
Revue des Livres
Comptes rendus et notices bibliographiques

La religion grecque dans les cités à l’époque classique

Zoé Pitz
p. 343
Référence(s) :

Louise Bruit Zaidman, Pauline Schmitt Pantel, La religion grecque dans les cités à l’époque classique, Paris, Armand Colin, 20175 [1989]. 1 vol. 14,9 × 20,9 cm, 282 p. (Cursus Histoire). ISBN : 978–2–20–061818–6.

Texte intégral

1L’ouvrage présenté ici est la cinquième édition de La religion grecque dans les cités à l’époque classique, paru pour la première fois en 1989. Ce volume, destiné comme les précédentes éditions à des étudiants en Histoire ancienne, est constitué du texte de la quatrième édition (2007), augmenté d’une postface de 10 pages et d’une bibliographie additionnelle. La postface, qui tient compte des recherches récentes effectuées dans le domaine de la religion grecque, s’articule en six points : « Le sacrifice », « La magie », « Les femmes », « L’économie », « Les mythes dans les cités : les contextes d’énonciation » et « Polythéisme ». S’il est incontestable que la postface permet aux étudiants de saisir les approches contemporaines de la religion grecque ancienne, plusieurs ouvrages fondamentaux auraient toutefois pu enrichir encore la mise au point bibliographique. On citera notamment E. Eidinow, J. Kindt (éd.), The Oxford Handbook of Ancient Greek Religion, Oxford, 2015 ; G. Ekroth, The Sacrificial Rituals of Greek Hero-Cults in the Archaic to the Early Hellenistic Periods, Liège, 2002 (Kernos, Suppl. 12) ; E. Lupu, Greek Sacred Law. A Collection of New Documents (NGSL2). 2nd Edition with a Postscript, Leiden/Boston, 2009 (Religions in the Graeco-Roman World, 152). Quelques modifications au texte de 2007 auraient également pu être apportées, compte tenu de l’évolution de la recherche, comme par exemple le remplacement du terme « victime » — employé à plusieurs reprises au fil de l’exposé — par l’expression « animal sacrificiel ». L’article de P. Brulé et R. Touzé, « Le hiereion, phusis et psuchè d’un medium », in P. Brulé, V. Mehl (éd.), Le sacrifice antique. Vestiges, procédures et stratégies, Rennes, 2008, p. 111–138, a en effet montré pourquoi le mot « victime » ne convient pas en contexte sacrificiel, et de nombreux autres chercheurs insistent à leur tour sur l’importance d’abandonner cette terminologie trop connotée. Quoi qu’il en soit, cette cinquième édition de La religion grecque dans les cités à l’époque classique demeure un excellent ouvrage pour tous ceux qui souhaitent se familiariser avec cette thématique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Zoé Pitz, « La religion grecque dans les cités à l’époque classique », Kernos, 31 | 2018, 343.

Référence électronique

Zoé Pitz, « La religion grecque dans les cités à l’époque classique », Kernos [En ligne], 31 | 2018, mis en ligne le 01 octobre 2018, consulté le 14 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/kernos/3021

Haut de page

Auteur

Zoé Pitz

F.R.S.-FNRS — Université de Liège

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Kernos

Haut de page
  • Logo Suppléments de Kernos – Revue internationale et pluridisciplinaire de religion grecque antique
  • Logo Université de Liège
  • OpenEdition Journals