Navigation – Plan du site
Études

L’olivier, identité et rempart d’Athènes : un épisème de la cité ?

Sonia Darthou
p. 49-79

Résumé

Dans le mythe de fondation d’Athènes, lors de sa querelle avec le dieu Poséidon pour remporter le titre de Poliade, Athéna fait croître un olivier sur le sol rocailleux de l’Acropole tandis que Poséidon fait surgir une mer. Cet olivier qui assure la victoire ne saurait se réduire à une preuve de la puissance protectrice de la déesse. Signe d’Athéna, signe de la cité, signe d’un Athénien, il est étroitement associé à l’identité citoyenne comme à l’identité politique. Mais l’olivier apparaît également comme un motif d’épisème de bouclier sur les vases attiques. Qualifié par Sophocle d’« effroi des armes ennemies », brillant et miroitant comme le bouclier de bronze, il redouble l’éclat du guerrier et propose un motif à penser en polarité avec le gorgoneion qui concourt à effrayer l’adversaire. Cette relecture iconographique de l’olivier fait ainsi apparaître que l’arbre d’Athéna oscille entre référence identitaire et rempart fascinant face aux ennemis.

In Athens’ foundation myth, Athena, during her contest with the god Poseidon to win the title of Polias, planted an olive tree on the rocky soil of the Acropolis while Poseidon raised a sea. This olive tree that ensures victory cannot be seen just as a proof of the protective power of the goddess. Sign of Athena, sign of the city, sign of the Athenians, it is closely associated with civic and political identity. Yet the olive tree also appears as a shield device on Attic vases. Described by Sophocles as the “dread fear of enemies’ weapons”, shining and shimmering like the bronze shield, it doubles the warrior’s sheen and conveys a pattern to be read in polarity with the gorgoneion that adds to the rival’s fright. This iconographic reinterpretation of the olive tree thus reveals that Athena’s tree oscilates between a question of identity and a fascinating rampart against enemies.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2021.

Plan

Prologue à un olivier épisématique
L’olivier, signe de l’eris fondatrice d’Athènes
Sédentarisation, ancrage, identité
L’olivier : un épisème de la cité ?
L’olivier sur les boucliers
L’olivier comme épisème du bouclier d’Athéna
Un olivier gorgonéen ?
Les Amazones face à l’olivier
Liste des figures

Aperçu du texte

Il est un plant dont je ne sache pas qu’un pareil ait surgi jamais […] un plant indomptable, qui se refait seul, un plant qui est l’effroi des armes ennemies […], l’olivier au feuillage glauque, le nourricier de nos enfants, l’arbre que personne ni jeune ni vieux ne peut détruire ou saccager. Le regard vigilant de Zeus Morios ne le quitte pas, et pas davantage celui d’Athéna Glaukôpis.

Sophocle, Œdipe à Colone, 691–705.

Au sein du mythe de fondation qui enracine les Athéniens sur leur territoire et affiche l’identité de la cité, l’olivier occupe une place centrale. Cet arbre mythique est le signe de la puissance d’Athéna, un témoignage de sa présence protectrice et un symbole du destin de la polis. Comme une épiphanie polysémique de la déesse Poliade, il affiche des qualités très politiques : la fertilité, la civilisation, l’ancrage, la force indomptable, la résistance et la renaissance. Mais l’olivier, qualifié par Sophocle « d’effroi des armes ennemies », se retrouve aussi sur les v...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sonia Darthou, « L’olivier, identité et rempart d’Athènes : un épisème de la cité ? », Kernos, 32 | 2019, 49-79.

Référence électronique

Sonia Darthou, « L’olivier, identité et rempart d’Athènes : un épisème de la cité ? », Kernos [En ligne], 32 | 2019, mis en ligne le 01 octobre 2021, consulté le 26 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/kernos/3115 ; DOI : 10.4000/kernos.3115

Haut de page

Auteur

Sonia Darthou

Université d’Évry val d’Essonne — UMR 8210 AnHiMA

sonia.darthou@univ-evry.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Kernos

Haut de page
  • Logo Suppléments de Kernos – Revue internationale et pluridisciplinaire de religion grecque antique
  • Logo Université de Liège
  • OpenEdition Journals