Navigation – Plan du site

AccueilNuméros33ÉditorialÉditorial

Éditorial

Éditorial

André Motte et Vinciane Pirenne-Delforge
p. 7

Texte intégral

1L’année 2020 restera certainement marquée par l’arrivée d’une pandémie qui a secoué le monde et arrêté le temps pour des pays entiers. Il nous a semblé que la meilleure manière de résister à l’incertitude du présent et de l’avenir était de poursuivre notre tâche de diffusion des recherches qui ont cours sur la religion grecque antique. Certes, le travail de nombre de chercheurs a été entravé par la fermeture des bibliothèques, l’arrêt des chantiers de fouilles et l’impossibilité d’accéder aux différents lieux voués à l’étude des sociétés anciennes. Néanmoins, l’accès ouvert, en tout ou en partie, de bibliothèques de livres et de revues numériques a permis d’atténuer les effets de cette paralysie et à de nombreux enseignants-chercheurs de poursuivre leurs investigations en dépit d’une situation anxiogène et de l’exercice inusité de l’enseignement à distance.

2Le 33e volume de Kernos est donc sorti de presse en temps et en heure. Les thèmes des articles de cette année courent sur près d’un millénaire, d’Hésiode aux débuts de la période byzantine, et ce bouquet d’études s’appuie sur une large palette de types documentaires, fidèle en cela à la pluridisciplinarité que nous défendons depuis le début de cette aventure éditoriale. Outre le bulletin épigraphique d’Angelos Chaniotis, toujours au rendez-vous, la présente livraison bisannuelle de la chronique archéologique, qui comprend cette fois le Péloponnèse, la Béotie, l’Eubée et la Sicile, donne également l’opportunité de récupérer le retard pris sur la collecte des informations touchant à Athènes et l’Attique, grâce à la ténacité de Despina Chatzivasiliou. Le matériau n’a pu être collecté pour d’autres régions en raison des difficultés d’accès aux publications, mais ce n’est que partie remise.

3Signalons enfin la parution d’un nombre de suppléments de Kernos rarement atteint pour une seule année puisque trois numéros sont sortis de presse entre l’hiver 2019 et l’automne 2020. Le 34e numéro reprend les actes du colloque du CIERGA tenu à Ioannina en octobre 2015, sous la direction d’Ariadni Gartziou-Tatti et Athanassia Zografou et sous le titre Des dieux et des plantes. Monde végétal et religion en Grèce ancienne. Le 35e volume est une monographie tirée de la thèse de doctorat d’Elena Chepel et intitulée Laughter for the Gods: Ritual in Old Comedy. Le 36e est un ouvrage collectif autour des travaux de Stefano Caneva sur le culte des souverains et s’intitule The Materiality of Hellenistic Ruler Cults.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

André Motte et Vinciane Pirenne-Delforge, « Éditorial »Kernos, 33 | 2020, 7.

Référence électronique

André Motte et Vinciane Pirenne-Delforge, « Éditorial »Kernos [En ligne], 33 | 2020, mis en ligne le 31 décembre 2020, consulté le 25 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/kernos/3401 ; DOI : https://doi.org/10.4000/kernos.3401

Haut de page

Auteurs

André Motte

président du Comité de rédaction
vice-président du CIERGA

Articles du même auteur

Vinciane Pirenne-Delforge

directrice
secrétaire générale du CIERGA

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Kernos

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search