Navigation – Plan du site

AccueilNuméros33ÉtudesWorks, Days, and Divine Influence...

Études

Works, Days, and Divine Influence in Hesiod’s Story World

Carman Romano
p. 9-31

Résumés

Tout au long de son poème Les Travaux et les Jours, Hésiode réaffirme et soutient la croyance de son public dans la réalité du surnaturel, c’est-à-dire les dieux de l’Olympe, dont le poète prend clairement au sérieux le pouvoir, au vu des sombres avertissements qui scandent la dernière partie de l’œuvre, sous la forme d’un calendrier. En s’appuyant sur le récent ouvrage de S.I. Johnston, The Story of Myth, ainsi que sur les travaux des folkloristes K. Hänninen et G. Bennett, le présent article identifie les techniques employées par Hésiode pour rendre crédible l’influence du divin dans le passé et le présent. Hésiode construit un univers narratif familier à son public afin de renforcer la crédibilité des événements surnaturels qu’il rapporte, qu’ils soient mythiques ou contemporains. Quand il parle de l’influence des dieux à son époque, Hésiode n’affirme l’intervention continue des dieux que dans les événements concrets dont les membres de son auditoire font l’expérience. Pour le reste, le poète a tendance à utiliser un langage vague, laissant ses auditeurs en arriver à leurs propres conclusions sur l’influence du divin. Pour encourager une conclusion positive, Hésiode crée une analogie entre des concepts abstraits, comme la « Querelle », et les dieux anthropomorphes du mythe. En utilisant ces stratégies, Hésiode imprègne son poème de la croyance en l’influence divine dans le monde, passé et présent.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2022.

Plan

Introduction
Building Authority
Constructing a Familiar Story World
The Gods in the Contemporary Period

Aperçu du texte

Introduction

The very end of WD, comprised of the poet’s terse injunctions and calendrical musings, imagines that the gods’ anger is always threatening to erupt, and so Hesiod enjoins his audience to take on an attitude of extreme caution. For instance, the poet warns against pouring a libation after dawn, lest Zeus and the gods not “listen to” (κλύουσιν) but “spit back” (ἀποπτύουσι) one’s prayers (ἀράς), and I count five other such pieces of advice before the end of Hesiod’s poem. He even closes by saying that the man is happy “who, knowing all these things, does his work blamelessly regarding the gods” (ἀναίτιος ἀθανάτοισιν). Hesiod’s constantly cautious attitude toward the divine, perhaps best illustrated in this calendar, only makes sense if the poet really believes that the gods wield immense power, and are more than willing to use it against human beings.

In this article, I demonstrate that Hesiod aims to convince both Perses and the ancient Greek audience external to the poem t...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Carman Romano, « Works, Days, and Divine Influence in Hesiod’s Story World »Kernos, 33 | 2020, 9-31.

Référence électronique

Carman Romano, « Works, Days, and Divine Influence in Hesiod’s Story World »Kernos [En ligne], 33 | 2020, mis en ligne le 31 décembre 2022, consulté le 21 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/kernos/3404 ; DOI : https://doi.org/10.4000/kernos.3404

Haut de page

Auteur

Carman Romano

The Ohio State University

romano.93@osu.edu

Haut de page

Droits d’auteur

Kernos

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search