Navigation – Plan du site

AccueilNuméros33ÉtudesBasket-Bearers and Gold-Wearers:

Études

Basket-Bearers and Gold-Wearers:

Epigraphic Insights into the Material Dimensions of Processional Roles in the Greek East 
Naomi Carless Unwin
p. 33-125

Résumés

Les processions dans l’Orient grec étaient organisées selon un schéma visuel clair qui permettait d’imposer un ordre et de donner du sens. Cette démarcation était essentiellement matérielle, les rôles rituels étant souvent définis par le port d’objets ou d’accessoires. Cet article porte sur la diversité et les particularités locales des rôles se terminant en -phoros pendant les périodes hellénistique et impériale, tels qu’ils sont attestés dans les sources épigraphiques. Il examine à quel point ces aspects matériels étaient intrinsèques à l’expérience des processions dans le monde grec, en cherchant à déterminer en quoi ils contribuaient à leur esthétique et à la manière dont elles étaient « lues », à la fois par les participants et les observateurs.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2022.

Plan

Mapping Local Particularities
Processions as Vehicles for Elite Advancement
Materiality and Meaning
Spectacles of the Senses
Conclusions
Table 1. Ritual roles of the -phoros type in the epigraphic record

Aperçu du texte

Processions played a prominent role in the civic calendars of the Greek East. They took place to accompany games and contests, religious rituals and public celebrations, including feast days; these were not mutually exclusive, with civic festivals often encompassing all elements, structured around the worship of a local deity. Processions were commonly the foremost performative element of such occasions, with the resulting allocation of roles and potential for dressing up; priests would wear their ritual attire, while other civic officials would be similarly identified by special items of clothing or headwear. There was a further distinction between those processing and those not, often through the wearing of particular colours or wreaths. The processional body was thus organised according to a clear visual schema, which served to showcase the identity of the group and provide meaning.

The aesthetics of festival conduct were frequently stressed in inscriptions outlining their organis...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Naomi Carless Unwin, « Basket-Bearers and Gold-Wearers: »Kernos, 33 | 2020, 33-125.

Référence électronique

Naomi Carless Unwin, « Basket-Bearers and Gold-Wearers: »Kernos [En ligne], 33 | 2020, mis en ligne le 31 décembre 2022, consulté le 21 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/kernos/3429 ; DOI : https://doi.org/10.4000/kernos.3429

Haut de page

Auteur

Naomi Carless Unwin

Department of Classics and Ancient History
University of Warwick
Coventry
CV4 7AL, UK

naomi.carlessunwin@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Kernos

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search