Navigation – Plan du site

AccueilNuméros34ÉtudesBeyond Skin-deep: Considering the...

Études

Beyond Skin-deep: Considering the pig in ancient Greece through the particularities of its skin

Petra Pakkanen
p. 123-158

Résumés

La complexité du porc dans l’antiquité grecque est attestée par le riche vocabulaire des espèces de porcins et s’étend aux significations culturelles, religieuses et symboliques qui s’attachent à la prétendue « anormalité » de l’animal. Le rôle religieux et idéologique du porc dans l’antiquité et au-delà a été largement étudié, mais peu d’attention a été réservée par les chercheurs à la peau de l’animal. Le présent article discute la peau du porc à deux niveaux, pratique, d’un côté, conceptuel/symbolique, de l’autre. Le point de départ est le constat que la structure de la peau du porc est différente de celle des autres mammifères (à l’exception de la peau humaine). Il s’agit de présenter de nouvelles approches de la peau en tant que catégorie explicative qui peut contribuer à mieux comprendre le traitement des porcs dans l’antiquité grecque, autant que l’attitude et l’appréciation qu’ils génèrent. La première partie de l’article aborde les questions terminologiques concernant les porcs et leur peau. La deuxième se penche sur les procédures sacrificielles par une comparaison entre sacrifice porcin et sacrifice « standard » d’autres espèces, surtout concernant l’écorchage et le brûlage superficiel. La troisième partie développe et analyse les connotations négatives sur la peau du porc comme étant maladive et lépreuse. Cela mène à la dernière partie qui considère l’association socio-culturelle et historiographique de la lèpre avec le porc (et sa peau) comme raison d’exclusion culturelle et sociale.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2023.

Plan

Introduction
Pig terminology
The role of pigskin in sacrifice
Flaying
Singeing
Pigskin and pigskin leather
Diseased skin, lepraic pigs, and exclusions
Concluding remarks

Aperçu du texte

Introduction

Pigs are much discussed especially in the literature on ancient religions. The view of pigs as associated with waste, dirt, and disorder in antiquity and as impure in certain belief systems has been underlined in some scholarship. This association is also present in the pig’s role in Greek purificatory rituals: they were required as sacrifices yet were also prohibited in certain sanctuaries. Their meat was eaten with gusto yet also excluded from certain diets, and the habits of the pigs, their omnivorous appetite and noisy behaviour, were metaphors for negativity on many levels.In this article I will not delve into these broader issues but instead look at one particularity of a pig, namely its skin, and thereby make an attempt to explain some of the specificity of the pig with reference to the particularity of its skin. The issue is scrutinised in two interrelated domains, namely practical and conceptual/ideological.

When we start paying attention to skins and hides, and ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Petra Pakkanen, « Beyond Skin-deep: Considering the pig in ancient Greece through the particularities of its skin »Kernos, 34 | 2021, 123-158.

Référence électronique

Petra Pakkanen, « Beyond Skin-deep: Considering the pig in ancient Greece through the particularities of its skin »Kernos [En ligne], 34 | 2021, mis en ligne le 01 octobre 2023, consulté le 26 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/kernos/3870 ; DOI : https://doi.org/10.4000/kernos.3870

Haut de page

Auteur

Petra Pakkanen

Finnish Institute at Athens

petra.pakkanen1@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Kernos

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search