Navigation – Plan du site

AccueilNuméros35ÉditorialÉditorial

Éditorial

Éditorial

Vinciane Pirenne‑Delforge
p. 7-8

Texte intégral

1L’éditorial de 2021 avait été co-signé par Vinciane Pirenne-Delforge et André Motte, comme ce fut le cas pendant de très nombreuses années. Mais quand le volume de l’an dernier est sorti de presse, la revue était orpheline de l’un de ses fondateurs et de celui qui l’avait dirigée pendant plus de trente ans. André Motte est décédé le 28 novembre 2021. Les co-auteurs de l’éditorial de 2021 avaient achevé leur texte en exprimant leur espoir que le vocabulaire de l’éditorial de 2022 ne compte plus le terme de pandémie, ni celui de coronavirus. Il était alors impensable que la tonalité du deuil et de la tristesse s’invitent aussi rapidement entre ces pages. Et pourtant.

  • 1 Kernos 1 (1988), p. 5.

2Pour notre revue, tout avait commencé en 1987, à Athènes, lors d’un colloque organisé par le Centre d’étude de la religion grecque antique (CERGA) qui venait de naître à l’initiative d’un groupe de chercheurs grecs et belges intéressés par cette thématique. Afin de pallier l’absence de publication périodique spécialisée en ce domaine, il avait été décidé de porter sur les fonds baptismaux une revue scientifique qui lui soit dévolue, en ouvrant largement ses pages aux préoccupations et aux approches méthodologiques parfois très différentes qui abordent l’étude des faits et phénomènes religieux de la Grèce ancienne. D’où le sous-titre : « revue internationale et pluridisciplinaire de religion grecque antique ». Quant au kernos, choisi comme emblème et comme titre, il entendait signifier cette volonté d’ouverture pluridisciplinaire. Et André Motte de préciser, dans l’éditorial du premier numéro de la revue en 1988 : « Le kernos, comme on sait, était un vase cultuel, divisé en plusieurs compartiments, dont se servaient les fidèles pour offrir les prémices à la divinité1. » Il a toujours conçu la revue comme un tel espace de pluralité, peut-être à l’instar du polythéisme grec lui-même.

3La structure légale gréco-belge qui s’appelait alors le CERGA a choisi de confier à André Motte la direction scientifique de la revue, et sa gestion à l’université de Liège. Le remarquable développement de la revue elle-même, puis la mise en place d’une collection de suppléments, ont montré que cette décision fut judicieuse. La revue a été publiée chaque année depuis sa fondation et le présent volume est le 35e numéro. Quant aux suppléments, la collection compte aujourd’hui 40 volumes qui illustrent les différentes manières d’aborder et d’analyser l’objet « religion grecque antique ».

4André Motte était un savant généreux et un homme bon. Sa compétence, sa bienveillance et la confiance qu’il a toujours manifestée à ses collègues, à ses collaborateurs et collaboratrices ont fait de lui un remarquable directeur de revue. C’est son héritage que le comité éditorial aura à cœur d’assumer, en contribuant à dessiner l’avenir de Kernos avec l’enthousiasme et l’ouverture d’esprit qui caractérisaient son fondateur.

Haut de page

Notes

1 Kernos 1 (1988), p. 5.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vinciane Pirenne‑Delforge, « Éditorial »Kernos, 35 | 2022, 7-8.

Référence électronique

Vinciane Pirenne‑Delforge, « Éditorial »Kernos [En ligne], 35 | 2022, mis en ligne le 01 février 2024, consulté le 23 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/kernos/4164 ; DOI : https://doi.org/10.4000/kernos.4164

Haut de page

Auteur

Vinciane Pirenne‑Delforge

directrice
secrétaire générale du CIERGA

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search