Navigation – Plan du site
Femmes philosophes, femmes dissidentes

Femmes philosophes, femmes dissidentes

Michael Paraire, Femmes philosophes, femmes dissidentes, Les Editions de l'Epervier, coll. « Pour aller plus loin », 2012, 96 p., ISBN : 978-2-36194-016-4.
Notice publiée le 06 décembre 2012

Présentation de l'éditeur

Les femmes philosophes sont les égales des hommes philosophes. elles n’ont rien à leur envier du point de vue de la raison ni de l’argumentation. Pourtant, aucune histoire de la philosophie ne leur accorde la place qu’elles méritent. elles demeurent dans l’ombre de leurs homologues masculins : Mary Wollstonecraft est éclipsée par Godwin, Germaine de Staël par Benjamin Constant, Flora tristan par Marx, Rosa Luxemburg par Lénine, Hannah Arendt par Heidegger, Simone de Beauvoir par Sartre.
Mais la prédominance des préjugés sexistes ne suffit pas à expliquer cet oubli. il y a plus : les femmes philosophes sont des dissidentes. elles s’opposent non seulement à l’ordre politique arbitraire mais aussi à l’arbitraire de leur propre camp. elles sont les dissidentes des dissidents. Elles ont fait le choix de dire non à leurs camarades de combat lorsqu’il leur a semblé que ceux-ci se trompaient. C’est cette histoire que raconte, pour la première fois, Femmes philosophes, femmes dissidentes en suivant le fil d’Ariane qui les relie toutes entre elles : la volonté de transformer le monde.
Olympe de Goujes Mary Wollstonecraft Madame de Staël Flora Tristan
Louise Michel Rosa Luxemburg Alexandra Kollontaï Simone Weil Hannah Arendt Simone de Beauvoir

Haut de page