Navigation – Plan du site
La vie intellectuelle entre fascisme et République 1940-1948

La vie intellectuelle entre fascisme et République 1940-1948

Antonio Bechelloni, Christian Del Vento, Xavier Tabet (dir.), « La vie intellectuelle entre fascisme et République 1940-1948 », Laboratoire italien - Politique et société, n° 12, 2012, Lyon, ENS Éditions, EAN : 9782847883824.
Notice publiée le 10 décembre 2012

Présentation de l'éditeur

Dans cette nouvelle livraison de Laboratoire italien, il s'agit de réexaminer la problématique, désormais classique, de la continuité/rupture entre fascisme et République. Le dossier porte essentiellement sur la reconstruction de la période de la transition envisagée du point de vue de l'histoire des intellectuels, et plus largement à travers ce que l’on peut appeler la « vie intellectuelle ». On évoque ainsi, en premier lieu, certaines des principales cultures de l’Italie républicaine en les considérant sur leurs versants politiques, philosophiques, littéraires, mais aussi juridiques. On retrace ensuite, en deuxième lieu, un ensemble de parcours individuels, des années de la guerre à l’immédiat après-guerre. Enfin, en troisième lieu, on tente de montrer la façon dont les relectures de certains classiques italiens, entre fascisme et République, permettent de mieux saisir les évolutions de l’histoire des idées, ainsi que les raisons intellectuelles, parfois contradictoires, qui furent à l’origine de l’adhésion aux valeurs démocratiques de l’après-guerre.

SOMMAIRE

Gabriele Pedullà, « In memoriam Corrado Vivanti ».

Antonio Bechelloni, Xavier Tabet : Introduction

1. Cultures

Aldo Agosti, « Le stecche del busto. Togliatti, il PCI e gli intellettuali (1944-1947) » ;
Maurizio Cau, « Culture politiche in transizione. Il caso di Alcide De Gasperi » ;
Leonardo Casalino, « Ipotecare il futuro. Le basi democratiche della Repubblica nel pensiero e nell'azione di Giustizia e Libertà e del Partito d'Azione » ;
Ernesto De Cristofaro, « Giuristi e cultura giuridica dal fascismo alla Repubblica (1940-1948) » ;
Massimo Baioni, « Istituzioni e musei storici tra fascismo, guerra, Repubblica » ;
Luca La Rovere, « Gli intellettuali italiani e il problema delle generazioni nella
transizione al postfascismo ».

2. Parcours

Olivier Forlin, « Intellectuels français et intellectuels italiens dans la transition
du fascisme à la République (1945-1948) » ;
Nicolas Bonnet, « Le ultime cause perse di Giuseppe Antonio Borgese » ;
Sergio Soave, "Angelo Tasca e Ignazio Silone. Da una parte all'altra della stessa frontiera » ;
Giovanni Falaschi, « La letteratura fra vecchio e nuovo » ;
Antonio Bechelloni, « Delio Cantimori à la croisée des chemins (1938-1948) » ;
Franco Sbarberi, « Quel che resta di Marx. La riflessione di Bobbio durante e dopo la Resistenza » ;
Pierre Girard, « 'Savoir historique' et transition. Le parcours d'Eugenio Garin ».

3. Relectures

Xavier Tabet, « Ce qu'il reste de Machiavel (1943-1948) » ;
Christian Del Vento, « Russo lettore di Foscolo tra Salvatorelli e Gramsci » ;
Stéphanie Lanfranchi, « Dal Leopardi ottimista della critica fascista al Leopardi progressivo della critica marxista ».

Débat

Table ronde avec Marie-Anne Matard-Bonucci, Claudio Pavone et Mario Isnenghi, « Du fascisme à la République ».

Textes et documents

Alessandro Giacone, « Enrico De Nicola e la transizione istituzionale tra Monarchia e Repubblica (1944-1946) ».

Varia

Laurent Scotto d’Ardino, « Le cinéma italien dans la transition. L'exemple de la revue Cinéma (1936-1943) ».

Haut de page