Navigation – Plan du site

Catherine Bonvalet, Eva Lelièvre (dir.), De la famille à l’entourage. L’enquête Biographies et entourage

Lucie Bony
De la famille à l'entourage
Catherine Bonvalet, Eva Lelièvre (dir.), De la famille à l'entourage. L'enquête biographies et entourage, INED, coll. « Grandes Enquêtes », 2012, 472 p., ISBN : 978-2-7332-8003-4.
Haut de page

Texte intégral

  • 1  Enquête réalisée par l’INED en 2001 auprès d’un échantillon représentatif de Franciliens nés entre (...)

1Après la lecture de ce livre, la famille, les réseaux de sociabilités et les histoires de vie des individus n’auront plus aucun secret pour vous ! En effet, ce recueil de publications tirées de l’enquête Biographies et entourage1 compte non seulement 470 pages et 21 articles mais est aussi accompagné d’un CD-rom comprenant dix articles supplémentaires (dont cinq sont des traductions en anglais de chapitres de l’ouvrage), dix Notes rapides de l’IAU-IDF, six articles de la revue Idées (particulièrement intéressants pour les enseignants en sciences économiques et sociales), deux thèses, un rapport de recherche, trois posters, les documents de collecte et les divers rapports aux financeurs de l’enquête.

2Cet impressionnant ensemble de documents représente donc une véritable mine d’informations pour qui s’intéresse aux questions familiales et relationnelles ainsi que résidentielles et professionnelles dans une perspective biographique. Les différents apports de cette vaste enquête, dont certains pans du questionnaire sont encore aujourd’hui en cours de chiffrement, transparaissent au fil des textes.

  • 2  Voir à ce sujet les travaux du Groupe de Réflexion sur l’Approche Biographique (GRAB) qui cumule l (...)

3Le premier apport est d’abord conceptuel et figure dans le titre du livre. La notion d’« entourage », d’une part, qui décrit le réseau de sociabilité au-delà du ménage et de la famille et définit le groupe de référence de l’individu en tenant compte des membres des ménages successifs auxquels il a appartenu, des membres de sa parentèle ainsi que des personnes-clés qu’il désigne lui-même. L’approche biographique, d’autre part, qui s’inscrit à la suite d’une série d’enquêtes2 et qui permet de reconstituer l’évolution des parcours de vie des individus mais aussi de leur entourage.

4L’intérêt de ce livre, divisé en trois parties, est ensuite thématique. La première partie est consacrée à la famille et à l’entourage. Après une discussion autour des notions de famille, de ménage et d’entourage (chapitre 2), le chapitre 3 propose une analyse rétrospective des membres de l’entourage ayant joué un rôle parental dans l’enfance et opère ainsi une distinction entre « parenté instituée » et « parenté choisie ». Le chapitre 4 présente l’évolution de la composition de l’entourage familial au fil du temps en la confrontant aux perceptions que les enquêtés ont des différentes périodes de leur vie. Le chapitre 5 souligne la persistance des relations entre les enquêtés et leurs enfants et interroge le concept de « famille-entourage ». Le chapitre 6 se penche sur les relations entre les enquêtés et leurs parents et montre que les générations de 50 à 70 ans jouent un rôle de pivot dans le fonctionnement familial. Enfin, le chapitre 7 analyse les diverses places occupées par les grands-parents dans les réseaux familiaux.

  • 3  Voir à ce sujet le compte-rendu Elire domicile. La construction sociale des choix résidentiels par (...)

5La deuxième partie du livre aborde ensuite la question des mobilités résidentielle et géographique. Le chapitre 8, qui l’introduit, fait le point sur les apports et les pistes d’analyse offerts par l’enquête Biographies et entourage sur le sujet : le repérage d’une grande variété de mobilités résidentielles individuelles (itinérance, décohabitations complexes, systèmes de multi-résidence, lieux de la biographie familiale), l’analyse des interactions entre mobilité quotidienne et mobilité résidentielle et des arbitrages effectués au sein du couple quant au choix résidentiel3 mais aussi l’observation des interactions entre les lieux de résidences successifs et la localisation des membres de l’entourage. Le chapitre 9 décrit les parcours géographiques dans l’espace régional qui rendent compte des grands moments de l’urbanisation francilienne tels que la périurbanisation et la gentrification. Le chapitre 10 se focalise ensuite sur les parcours-logement de ces générations nées entre 1930 et 1950, depuis leurs conditions de logement durant leur enfance jusqu’à leurs projets de fin de parcours en passant par l’analyse de l’âge auquel ces générations sont devenues propriétaires de leur résidence principale voire secondaire. Le chapitre 11 aborde enfin la question des logements en loi 1948.

6La troisième partie est ensuite consacrée aux lieux fréquentés par les individus au cours de leur vie, qu’il s’agisse de leurs lieux de résidence successifs ou de ceux de leur parentèle. Les chapitre 12 et 13 reviennent ainsi sur la notion d’« espace de vie » développée dans les années 1980 par les démographes et qui fait l’objet de la thèse de Nicolas Robette jointe au livre (De l'espace de vie à l'espace d'une vie : décrire les espaces de vie individuels). Les chapitres 14 et 15 abordent les territoires familiaux à partir des cas des familles recomposées et des villes nouvelles franciliennes, questions qui pourront être approfondies par la lecture de la thèse de Christophe Imbert (Les ancrages des habitants des villes nouvelles franciliennes : des bassins de vie en construction) et du rapport de recherche de Céline Clément et Catherine Bonvalet (Les espaces de vie des familles recomposées) inclus dans le CD-rom. Enfin, le chapitre 16 décrit la géographie des familles de franciliens et montre que celle-ci dépasse largement les limites régionales.

7L’aspect méthodologique est enfin un autre intérêt inestimable de ce livre. Le chapitre 1 propose une biographie de l’enquête, retrace son histoire et nous donne accès aux « coulisses » de la recherche. Le protocole d’enquête est déconstruit, ainsi que les différentes étapes de test et d’évolution du questionnaire (dont un exemplaire vierge et un exemplaire rempli sont disponibles dans le CD-rom). Si cette question méthodologique est traitée et largement documentée dans les corps de textes ou en annexes de l’ensemble des articles, elle fait plus particulièrement l’objet de la dernière partie du livre. Le chapitre 17 montre par exemple la pertinence d’une articulation des méthodes quantitatives et qualitatives avec une comparaison des données obtenues par entretien et par questionnaire. Cette analyse mobilise, comme le chapitre 18 qui porte sur la mobilité sociale à partir de l’exemple des enfants d’indépendantes, un traitement informatique et graphique des biographies. Le chapitre 19 présente deux méthodes d’analyse des trajectoires : l’analyse harmonique qualitative, qui consiste à appliquer des techniques d’analyse factorielle et de classification à des trajectoires individuelles et l’appariement optimal qui repose sur des mesures de similarité et de dissimilarités entre des paires de séquences biographiques. Le chapitre 20 fournit alors un exemple d’application de ces méthodes aux trajectoires professionnelles des enquêtés et à leur transmission intergénérationnelle. Le chapitre 21 discute enfin l’intérêt de confronter les données factuelles et les perceptions subjectives des enquêtés pour mettre au jour les évènements marquants et autres « turning points » de leurs trajectoires.

8Cette synthèse des recherches menées à partir de l’enquête Biographies et entourage souligne finalement les indéniables avancées méthodologiques et la grande richesse des données collectées. Ce livre intéressera donc aussi bien les chercheurs, débutants et confirmés, intéressés par les champs de recherche couverts par l’enquête, que les étudiants ou les enseignants à la recherche d’informations solides sur les caractéristiques sociodémographiques, les parcours et les modes de vie de la population francilienne.

Haut de page

Notes

1  Enquête réalisée par l’INED en 2001 auprès d’un échantillon représentatif de Franciliens nés entre 1930 et 1950.

2  Voir à ce sujet les travaux du Groupe de Réflexion sur l’Approche Biographique (GRAB) qui cumule l’expérience de 25 enquêtes biographiques réalisées en France, en Afrique, en Amérique Latine et en Asie : http://grab.site.ined.fr/fr/grab/

3  Voir à ce sujet le compte-rendu Elire domicile. La construction sociale des choix résidentiels par Nicolas Crochet-Giacometti : http://lectures.revues.org/1156

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Lucie Bony, « Catherine Bonvalet, Eva Lelièvre (dir.), De la famille à l’entourage. L’enquête Biographies et entourage », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2013, mis en ligne le 02 janvier 2013, consulté le 25 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/10241

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page