Navigation – Plan du site
Les alinéas au placard

Les alinéas au placard

L'abrogation du délit d'homosexualité (1977-1982)
Antoine Idier, Les alinéas au placard. L'abrogation du délit d'homosexualité (1977-1982), Paris, Cartouche, coll. « Cartouche Idées », 2013, 206 p., ISBN : 9782366220032.
Notice publiée le 10 janvier 2013

Présentation de l'éditeur

« Il faut que vous compreniez notre rage, notre désir d’en découdre avec tout un monde qui pue la merde et le sang, un monde qui a fait des homosexuels des chiens couchants, des diminués, des résignés… Trop longtemps, le silence, l’obscurité des tasses, les bains de vapeur, les cinémas clandestins où un peu de plaisir se paie d’une angoisse-panique, sans cesse recommencée… Nous voulons l’anéantissement de ce monde. »

Ces lignes fulminantes d’une douleur trop longtemps contenue, gardée secrète par une peur héritée de deux millénaires de répression de l’homosexualité, sont extraites d’un manifeste publié en 1971 par le FAHR (Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire) chez Champ libre et intitulé Rapport contre la normalité. Que l’expression politisée de cette souffrance soit parue chez l’éditeur de Guy Debord et d’un certain nombre de représentants de la contre culture ou des avant-gardes intellectuelles et artistiques, n’est évidemment pas un hasard. Le combat contre l’homophobie et la pénalisation de l’homosexualité s’inscrit en plein dans ces dynamiques.

Antoine Idier rend compte des débats qui ont animé intellectuels – Foucault, Deleuze, René Schérer, Guy Hocquenghem… et la crème de l’intelligentsia française des années 1970, politiques, journalistes, membres d’associations plus ou moins clandestines autour du sujet, et des formes de lutte, souvent poétiques, portées par un goût de la provocation moqueuse, empruntées par la communauté homosexuelle française afin de faire reconnaître ses droits.

Haut de page