Navigation – Plan du site
La hiéroglossie japonaise

La hiéroglossie japonaise

Jean-Noël Robert, La hiéroglossie japonaise, Paris, Fayard, Collège de France, coll. « Leçons inaugurales », 2012, 70 p., ISBN : 978-2-213-67135-2.
Notice publiée le 23 janvier 2013

Présentation de l'éditeur

La civilisation japonaise s'est très tôt affirmée dans un rapport de "concurrence linguistique" avec le chinois, tant dans la sphère religieuse que littéraire et intellectuelle. Cette symbiose culturelle articulée sur le façonnage de la langue, que Jean-Noël Robert propose d'appeler hiéroglossie, est la source ultime du discours que prononça Yasunari Kawabata à la réception du prix Nobel de littérature en 1968 : en puisant ses sources dans la poésie bouddhique japonaise, il s'inscrit dans la tradition zen et la mystique du langage de l'école Shingon, selon laquelle il existe un lien direct entre les signes linguistiques et la substance des choses.

Haut de page

Auteur

Jean-Noël Robert

Diplômé de l'École nationale des langues orientales vivantes et de l'Université Paris-7, docteur ès lettres, spécialisé dans l'histoire du bouddhisme au Japon. Directeur d'études à l'École pratique des hautes études et membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, il est depuis 2011 professeur au collège de France, titulaire de la chaire de Philologie de la civilisation japonnaise.

Haut de page