Navigation – Plan du site
Fantasmagories du capital

Fantasmagories du capital

L’invention de la ville-marchandise
Marc Berdet, Fantasmagories du capital. L’invention de la ville-marchandise, Paris, Zones, 2013, 272 p., ISBN : 978-2-35522-035-7.
Notice publiée le 29 janvier 2013

Présentation de l'éditeur

Quel rapport entre les spectres d’un couvent parisien, des héroïnes séquestrées dans des châteaux gothiques et     les flâneurs des passages couverts de Paris ? Quel point commun entre les visiteurs des Expositions universelles, les joueurs captivés par les néons de Las Vegas et les badauds fascinés par les shopping malls ? Tous sont pris dans des lieux clos saturés d’imaginaire, des « rêvoirs » collectifs, des fantasmagories.

Depuis trois siècles, le capital façonne des environnements oniriques qui, en refoulant leur origine économique, ordonnent les plaisirs individuels et collectifs sur fond de règne de la marchandise. Cette histoire de l’espace urbain est celle d’une mobilisation toujours plus structurée de nos désirs intimes par l’architecture

Dans le sillage des écrits de Walter Benjamin sur le Paris du XIXe siècle, cet essai arpente les lieux d’un imaginaire capitaliste fait ville. Car le grand récit de la marchandisation de la ville a aussi ses anti-héros, qui se nomment Maximilien de Robespierre, Charles Fourier, Karl Marx, Auguste Blanqui, André Breton, Serguei Eisenstein, Walter Gropius ou Ken Kesey…

Haut de page

Auteur

Marc Berdet

est sociologue, spécialiste de Walter Benjamin. Il est chercheur à l’université de Postdam et anime le réseau de recherche Anthropological Materialism

Publications du même auteur

Haut de page