Navigation – Plan du site
Les célibataires, des femmes singulières

Les célibataires, des femmes singulières

Le célibat féminin en France (XVIIe-XXIe siècle)
Geneviève Guilpain, Les célibataires, des femmes singulières. Le célibat féminin en France (XVIIe-XXIe siècle), Paris, L'Harmattan, coll. « Questions contemporaines », 2012, 246 p., ISBN : 978-2-336-00039-8.
Notice publiée le 19 février 2013

Présentation de l'éditeur

Les femmes célibataires ne suscitent guère d'intérêt. Demeurées largement invisibles sur la scène sociale comme dans les livres d'histoire, elles se sont pourtant largement exprimées. Comme nous le montrent leurs journaux intimes ainsi que leurs écrits de fiction ou leurs essais philosophiques et féministes, elles sont d'excellentes observatrices de la scène sociale et du jeu des rapports de sexe.
N'ayant pas été conviées au banquet nuptial ou ayant décliné l'invitation, elles le pensent, l'analysent, le critiquent. Leur parole vive, libre, souvent revendicative et subversive, a rarement été entendue, à preuve sans doute qu'elle dérange l'ordre social, au même titre que leur position de femmes libres de tout lien conjugal ou maternel. Cet ouvrage ne propose pas une histoire du célibat laïque féminin ; éclipsé par le célibat masculin ou religieux, il a été jusqu'alors peu étudié et encore moins interrogé.
L'auteure présente quelques figures de femmes du XVIIe au XXe siècle et invite à écouter les propos étrangement familiers et résolument actuels que nous adressent quelques-unes de ces singulières. Loin des témoignages éplorés ou douloureux de femmes sans hommes, des accents d'autodérision ou de feinte satisfaction de célibataires malgré elles, ce livre se fait l'écho de récits alertes et d'analyses lucides du fonctionnement d'une société patriarcale qui surveille les aspirations et les comportements jugés hors norme.

Haut de page

Auteur

Geneviève Guilpain

Professeure de philosophie, titulaire d'un DEA d'études féminines, Geneviève Guilpain, après avoir exercé en classes de terminale, enseigne à l'IUFM de Créteil UPEC, où elle développe une sensibilisation aux études de genre dans le cadre de ses activités de formation.

Haut de page