Navigation – Plan du site
Le retrait résidentiel à l'heure de la métropolisation

Le retrait résidentiel à l'heure de la métropolisation

Céline Loudier-Malgouyres, Le retrait résidentiel à l'heure de la métropolisation, Paris, PUF, coll. « La ville en débat », 2013, 96 p., ISBN : 9782130617334.
Notice publiée le 02 avril 2013

Présentation de l'éditeur

La fermeture résidentielle semble marquer de plus en plus les paysages urbains et périurbains. Ce n’est pourtant pas tant de sécurité qu’il s’agit, mais davantage de la montée en puissance d’une conception du lieu de l’habitat qui tourne autour d’une logique de retrait.
L’enclave résidentielle apparaît dorénavant comme un mode d’habitat adapté aux conditions de vie métropolitaine, en ce qu’elle fournit un espace de vie stable, bénéficiant d’un collectif protecteur, tranquillement connecté aux flux sans en subir les nuisances. À la fois imparable dans le contexte actuel du marché immobilier et légitime devant les aspirations des habitants, cette figure interroge à la fois les qualités de la ville comme son devenir. Le défi pour les politiques publiques est autant de l’assumer que de le compenser en assurant la possibilité de passer de la vie privée à la vie publique, et inversement.

Haut de page

Auteur

Céline Loudier-Malgouyres

Urbaniste, a longtemps travaillé en agence d'urbanisme et exerce aujourd'hui comme consultante.

Haut de page