Navigation – Plan du site
Mères seules

Mères seules

Action publique et identité familiale
Mères seules. Action publique et identité familiale, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Des Sociétés », 2013, 230 p., ISBN : 978-2-7535-2661-7.
Notice publiée le 16 mai 2013

Présentation de l'éditeur

La maternité : affaire de famille ou affaire d'État ? Cette question, qui traverse nombre de travaux issus de la science politique et de la sociologie, préoccupe aussi bon nombre d'acteurs travaillant dans le secteur social, les sphères partisanes ou les cercles parlementaires et qui s'interrogent : où se trouve la frontière entre le privé et le politique ? Comment s'entrelacent vie familiale et action publique ?

Au carrefour de la sociologie de la famille, de la sociologie du droit, de la sociologie de l'action publique et de la sociologie historique, cet ouvrage tente de mettre en lumière les croisements et les interactions entre action publique et identité familiale dans une double perspective.
Il se demande, d'une part, comment des instruments publics peuvent contribuer à la production d’un cadre matériel et normatif suffisamment stable pour influer durablement sur le schèma de pensée des acteurs dans la sphère familiale. Il questionne, d'autre part, le rôle des acteurs lors de la formation incessante et de la transmission de normes et de valeurs familiales.

Afin de comprendre comment s'articulent dispositifs normatifs publics et schèmes de pensée individuels, Anne-Laure Garcia associe analyse du cadre et examen des discours individuels et développe ainsi une pensée sociologique réconciliant macro- et microsociologie.
Le cas des mères seules célibataires en France et en Allemagne(s) au XXe siècle sert ici de base à une réflexion débouchant sur la production d'une typologie des interférences entre action publique et identité familiale.

Haut de page