Navigation – Plan du site
Au fil de l’eau

Au fil de l’eau

Ressources, risques et gestion du Néolithique à nos jours
Christèle Ballut, Patrick Fournier (dir.), Au fil de l’eau. Ressources, risques et gestion du Néolithique à nos jours, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, MSH Clermont-Ferrand, coll. « Croisée des SHS », 2013, 550 p., ISBN : 9782845165557.
Notice publiée le 22 mai 2013

Présentation de l'éditeur

À une époque où les enjeux liés à l’eau sont multiples et très sensibles, les travaux scientifiques sur ces questions abondent et l’efficacité du dialogue entre chercheurs, d’une part, et entre chercheurs et gestionnaires, d’autre part, est une priorité (Schneier-Madanes, 2010). L’eau étant par excellence un thème pluridisciplinaire, une gestion efficace suppose d’intégrer les connaissances et de croiser des approches complémentaires (hydro-logiques, écologiques, géographiques, historiques, socio-économiques et politiques), afin de tenter de concilier des points de vue contrastés et de proposer des réponses adaptées. L’essor des recherches va dans ce sens et permet de mieux appréhender la complexité des formes actuelles d’utilisation et de gestion de l’eau. Toutefois, il ne doit pas occulter des approches historiques de ces mêmes questions fondées sur des études paléoenvironnementales, archéologiques ou textuelles (Burnouf et al., 2004, Beck et al., 2009). Si les réalisations anciennes ne commandent pas forcément les structures actuelles, les mutations technologiques et de nouveaux besoins ayant considérablement modifié les paramètres au cours du temps et les ruptures pouvant l’emporter sur les continuités, il existe des situations héritées et surtout des configurations dans le rapport des sociétés à l’eau qui peuvent se répondre et s’éclairer mutuellement, même dans des contextes géographiques éloignés.

Haut de page

Auteurs

Christèle Ballut (dir.)

Chargée de recherches en géographie, Universités Paris 1 et Paris 10.

Patrick Fournier (dir.)

Maître de conférences en histoire moderne, Université Blaise Pascal.

Haut de page