Navigation – Plan du site
La démocratie et ses gènes

La démocratie et ses gènes

Alain Bovet, La démocratie et ses gènes, Lausanne, Antipodes, coll. « Contre-Pied », 2013, 159 p., ISBN : 978-2-88901-062-2.
Notice publiée le 03 juin 2013

Présentation de l'éditeur

Comment le génie génétique est-il devenu une question politique importante dans l'espace public suisse?

Confiné à quelques laboratoires privés au cours des années 1980, le génie génétique a fait l'objet d’une attention croissante au cours des années 1990, sous l’impulsion de mouvements critiques qui se sont notamment appuyés sur les outils de la démocratie directe pour faire entendre leurs revendications.

En 1998, les citoyens suisses ont suivi les recom­mandations des autorités politiques et scientifiques, et des entreprises pharmaceutiques, et ont rejeté l’initiative dite pour la protection génétique, qui interdisait différentes applications du génie génétique. En 2005, ils ont en revanche accepté un moratoire de cinq ans sur les cultures d’OGM.

Ce livre retrace ces différentes étapes de la politisation du génie génétique et questionne le rapport de la société suisse au risque sanitaire et environnemental, mais aussi à ses scientifiques et à ses entreprises, notamment pharmaceutiques.

Plus profondément, le cas du génie génétique fait apparaître l’importance, en même temps que les limites, de la démocratie directe.

Haut de page