Navigation – Plan du site
D'une petite rafle provençale...

D'une petite rafle provençale...

Nelcya Delanoë, D'une petite rafle provençale..., Paris, Seuil, 2013, 217 p., préface de Laurent Joly, ISBN : 978-2-02-111383-9.
Notice publiée le 11 juin 2013

Présentation de l'éditeur

Intriguée par un poème d’Aragon évoquant une rafle de juifs à Villeneuve-lès-Avignon où elle réside, survenue le 26 août 1942, Nelcya Delanoë part à la recherche des traces de cet événement oublié. En se penchant sur ceux qui n'avaient pas été arrêtés et qui ont continué de vivre à Villeneuve plus ou moins longtemps après cette rafle, elle découvre qu'une autre rafle y a eu lieu presque un an plus tard, le 17 juillet 1943.

Celle-ci a été le fait d'organisations locales, floues et autonomes, voyous et truands compris, en étroites relations avec la police allemande et les appareils maréchalistes – rackets, pillages, marché noir et persécution des Juifs. Et cette rafle-là, nul n'en a jamais entendu parler. D'une petite rafle provençale conte l'enquête se faisant, et ses croisements avec l'histoire de l'auteur, jusqu'à ses « Voisin vigilants » de Villeneuve-lès-Avignon et de son extrême Droite populaire en ce début de XXIe siècle.Par là même, cette enquête décrit un village du Gard en « zone non occupée » pendant la Seconde Guerre mondiale.

Cette micro-histoire, d'une richesse et d'une complexité étonnantes, permet de mieux comprendre ce qu'il en fut de la persécution des Juifs de la zone sud hors des grandes villes. Elle permet aussi de mesurer la prégnance de ce blanc de l'histoire, que Nelcya Delanoë fait ici apparaître… noir sur blanc.

Haut de page

Auteur

Nelcya Delanoë

Chercheur, traductrice, écrivain, Nelcya Delanoë est professeur honoraire des Universités. Elle a déjà publié une dizaine de livres, sans compter les traductions. Elle vit à Paris et à Villeneuve-lès-Avignon.

Haut de page