Navigation – Plan du site
Guerre et terre en Afghanistan

Guerre et terre en Afghanistan

Fariba Adelkhah (dir.), « Guerre et terre en Afghanistan », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, n° 133, 2013, Presses universitaires de Provence, ISBN : 9782853998840.
Notice publiée le 13 juin 2013

Présentation de l'éditeur

L’enjeu foncier semble bien avoir été au cœur des logiques de la guerre de trente ans qui déchire l’Afghanistan depuis la fin des années 1970, en séquences successives. Sans doute serait-il exagéré de voir dans la terre « la » cause des  conflits qui se sont enchaînés. Mais elle en est devenue la rationalité principale, et demeure le premier enjeu de la nouvelle période qui s’ouvre avec le retrait programmé des forces occidentales.

La réforme agraire a été l’un des facteurs déclencheurs de la guerre civile en 1978 et de l’intervention militaire soviétique qui s’en est suivie. La « guerre des commandants » (1992-1996) qui a rapidement succédé au retrait des forces russes s’est accompagnée de stratégies d’accaparement du domaine foncier, notamment dans les villes en pleine expansion démographique et économique, du fait de l’exode rural, du retour des réfugiés, des investissements étrangers et des remises de la diaspora. Par ailleurs, les différentes réformes agraires, les migrations, les déplacements de population ont modifié en profondeur les rapports sociaux et ethniques dans les campagnes, en particulier entre cultivateurs et nomades, et ont rendu encore plus fragile le statut indécis de la propriété dans une société où prévalent le droit coutumier – plutôt que le droit musulman – et les arrangements informels, en l’absence de tout cadastre et titres dignes de ce nom. L’une des ressources de légitimité des talibans, jusqu’à aujourd’hui, tient précisément au fait que leurs tribunaux et leurs arbitrages s’avèrent plus efficaces et moins arbitraires que ceux de l’État, gangrenés par la corruption et soumis à la violence des « commandants » et des notables.

Tributaires de la guerre de trente ans, les conflits fonciers contemporains renvoient aussi à des contentieux remontant à la formation de l’Etat afghan au xixe siècle, en particulier aux déplacements de populations, à l’écrasement de la rébellion des Hazara et à la délivrance de droits de pâturage que le roi Abdurrahman a ordonnés. Mais la question agraire en Afghanistan est tout sauf « traditionnelle ». Elle est le fruit de transformations politiques et de changements sociaux accélérés, dont  la guerre a été le véhicule, et qui se traduisent surtout, aujourd’hui, par l’appropriation privée de la terre, jadis indivise, et par son exploitation immobilière dans le cadre de grands projets d’aménagement urbain. Elle signale le processus de centralisation de l’Etat, sous le couvert des conflits qui l’ont ensanglanté, et la naissance d’une classe dominante que ceux-ci ont portée au pouvoir en marginalisant la domination des notables locaux. 

Reposant sur des enquêtes de terrain, ce numéro donne à comprendre un Afghanistan moderne dont on parle peu, et qui ne se réduit pas à un simple affrontement entre son occidentalisation et le retour d’un obscurantisme islamique.

SOMMAIRE

PREMIÈRE PARTIE

Guerre et terre en Afghanistan

Thème sous la direction de Fariba Adelkhah

Remerciements

Table des abréviations

Fariba Adelkhah

Introduction

La question foncière entre droit  et histoire

Pierre Centlivres et Micheline Centlivres-Demont

Les réformes agraires en Afghanistan, de la fin de la monarchie à la chute des talibans

Adam Païn

Land, power and conflict in Afghanistan: seeking to understand complexity

Ahmad Reza Sadeghi

La protection de la propriété terrienne entre loi et arbitrages

Luttes foncières

Liz Alden Wily

The Battle over the Pastures: the Hidden War in Afghanistan 

Adam Baczko

Les conflits fonciers comme analyseurs des guerres civiles : chefs de guerre, militaires américains et juges taliban dans la Kunar

Antonio De Lauri

Terre, normes de propriété et litiges à Kaboul

Alessandro Monsutti  et Nick Miszak

La terre du pouvoir, le pouvoir de la terre: conflits fonciers et jeux politiques en Afghanistan

Wamiqullah Mumtaz

Three Faces of Shafa. Land Ownership on Trial in Ningarhar

Le difficile retour au pays

Giulia Scalettaris

Would-be places for displaced Afghans.The UNHCR, landless returnees and the enforcement of the national order

Nassim Majidi

Home sweet home! Repatriation, reintegration and land allocation in Afghanistan

Témoignage

Hervé Nicole

Qu’elle était verte ma vallée !

Glossaire

SECONDE PARTIE

Étude libre

Patrick Louvier

L’occupation britannique de Chypre et la Cyprus Police (1878-1914)

Lectures

Sylvia Chiffoleau, MathieuTillier

Baduel Pierre Robert, La nouvelle scène urbaine, (Alain Battegay)

Battesti Vincent et Ireton François (éd.), L’Égypte au Présent. Inventaire d’une société avant révolution, (Catherine Miller)

Bonte P., Porqueres i Gené E., Wilgaux J. (dir.), L’argument de la filiation aux fondements des sociétés européennes et méditerranéennes, (Émilie Barraud)

Brisebarre Anne-Marie et Kuczynski Liliane (dir.), La Tabaskiau Sénégal. Une fête musulmane en milieu urbain, (Abderrahmane Moussaoui)

Davidson Christopher (dir.), Power and Politics in the Persian Gulf Monarchies, (Laurent Bonnefoy)

Dakhlia Jocelyne, Tunisie, le pays sans bruit, (Stéphanie Pouessel)

Desrues Thierry y Hernando de Larramendi Miguel (coord.), Mohamed VI. Política y cambio social en Marruecos, (Irene González González)

Harb Mona, Le Hezbollah à Beyrouth (1985-2005) ; de la banlieue à la ville, (Catherine Le Thomas)

Massard-VincentJosiane, Camelin Sylvaine et Jungen Christine (dir.), Portraits. Esquisses anthropographiques, (Sara Scata)

Mouline Nabil, Les clercs de l’Islam : Autorité religieuse et pouvoir politique en Arabie Saoudite, xviiie-xxie siècle, (David Commins)

WeissMax, In the Shadow of Sectarianism. Law, Shi‘ism and the Making of Modern Lebanon, (Sabrina Mervin)

al-Ghabbân Ali Ibrâhîm, Les deux routes syrienne et égyptienne de pèlerinage au nord-ouest de l’Arabie Saoudite, (Frédéric Imbert)

Avon Dominique et Messaoudi Alain (dir.), De l’Atlas à l’Orient musulman. Contributions en hommage à Daniel Rivet, (Jacques Frémeaux)

Botte Roger, Esclavages et abolitions en terres d’islam, (Salah Trabelsi)

Establet Colette et Pascual Jean-Paul, La gent d’État dans la société ottomane damascene : Les ʿaskars à la fin du xviie siècle, (James Grehan)

Fierro Maribel, García Fitz Francisco (editores), Mayor Barroso Rafael (editor técnico), El cuerpo derrotado: cómo trataban musulmanes y cristianos a los enemigos vencidos (Península Ibérica, ss. viii-xiii) latine, (AbbèsZouache)

Phéline Christian, L’aube d’une révolution. Margueritte, Algérie, 26 avril 1901, (Didier Guignard)

Pichon Frédéric, Maaloula (xixe-xxie siècles), Du vieux avec du neuf, Histoire et identité d’un village chrétien de Syrie, (Chantal Verdeil)

GhazalehPascale,Fortunes urbaines et stratégies sociales. Généalogies patrimoniales au Caire 1780-1830, (Brigitte Marino)

SroorMusa, Fondations pieuses en mouvement. De la transformation du statut de propriété des biens waqfs à Jérusalem (1858-1917), (Pascale Ghazaleh)

LancioniGiuliano et Bettini Lidia (dir.), The Word in Arabic, (Francesco Binaghi)

EsseesyMohssen,Grammaticalization of Arabic Prepositions and Subordinators. A Corpus-Based Study, (Catharina Pinon)

Signalements bibliographiques

Danielle Rouvier

Ressources élecctroniques

Véronique Ginouvès, Annick Richard, Anaïs Salamon

Haut de page