Navigation – Plan du site
Le travail de prévention

Le travail de prévention

Les relations professionnelles face aux risques cancérogènes
Arnaud Mias, Emilie Legrand, Danièle Carricaburu, François Féliu, Ludovic Jamet, Le travail de prévention. Les relations professionnelles face aux risques cancérogènes, Toulouse, Octarès Editions, 2013, 200 p., ISBN : 978-2-36630-013-0.
Notice publiée le 19 septembre 2013

Présentation de l'éditeur

À l'heure où les attentes, réglementaires et sociales, en matière de santé au travail s'expriment plus ouvertement, qu'en est-il de la capacité des entreprises à prendre en charge la prévention des risques professionnels ? S'appuyant sur une étude menée en Normandie sur la prévention des risques cancérogènes, cet ouvrage explore les différentes facettes d'un travail de prévention qui, s'il inclut une dimension technicienne toujours conséquente, relève avant tout d'une activité collective orientée vers la formulation et l'effectivité de règles du travail.
Procédant d'une analyse cognitive de la situation, ce travail de prévention invente des dispositifs, des pratiques et des savoirs qui stabilisent les relations entre les différents acteurs – employeur, encadrement, préventeurs, salariés et leurs représentants, mais aussi médecins et inspecteurs du travail – autour d'une manière plus ou moins partagée de voir la situation et de concevoir l'action de chacun.

Les chapitres de l’ouvrage reflètent ces différentes dimensions du travail de prévention : partant d’une interrogation sur les représentations sociales associées aux risques CMR (chapitre 1), les démarches de prévention observées dans les entreprises sont ensuite décrites dans leur outillage et dans leur dynamique (chapitre 2). Leur compréhension nécessite de les replacer dans la configuration d’acteurs qui leur impriment forme, rythme et intensité. L’attention se porte sur les registres d’action déployés au sein des Comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHS-CT) et sur les relations qui s’y nouent avec les préventeurs et ingénieurs HSE, ainsi qu’avec les acteurs institutionnels (chapitre 3). La focale est ensuite successivement placée sur le positionnement et les actions engagées par l’inspection du travail (chapitre 4) et la médecine du travail (chapitre 5). Pour finir, les enjeux de prévention des risques CMR sont interrogés dans le cadre spécifique des relations de sous-traitance (chapitre 6).

Haut de page

Auteurs

Arnaud Mias

Maître de conférences en sociologie à l'université de Rouen et membre du laboratoire Dynamiques sociales et langagières.

Publications du même auteur

Emilie Legrand

Maître de conférences en sociologie à l'université/ IUT du Havre, membre du Centre de recherche interdisciplinaire sur les mobilités et de l'équipe Identiés et différenciation des espaces, de l'environnement et des sociétés.

Publications du même auteur

Danièle Carricaburu

Professeure de sociologie à l'université de Rouen et membre du laboratoire Dynamiques sociales et langagières.

François Féliu

Ingénieur d'études au laboratoire Dynamiques sociales et langagières de l'université de Rouen.

Ludovic Jamet

Docteur en sociologie, post-doctorant au sein du laboratoire Professions Institutions Temporalités de l'université de Versailles Saint-Quentin et chercheur associé au laboratoire Dynamiques sociales et langagières de l'université de Rouen.

Haut de page