Navigation – Plan du site
Le parti socialiste unifié

Le parti socialiste unifié

Histoire et postérité
Noëlline Castagnez, Laurent Jalabert, Marc Lazar, Gilles Morin, Jean-François Sirinelli (dir.), Le parti socialiste unifié. Histoire et postérité, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », 2013, 329 p., ISBN : 978-2-7535-2739-3.
Notice publiée le 19 septembre 2013

Présentation de l'éditeur

Cet ouvrage sur le PSU n’est pas une histoire achevée ; il s’inscrit en effet dans un courant d’histoire politique en plein renouvellement. Il présente des approches multiples d’un parti complexe, en constant mouvement depuis sa fondation jusqu’à sa disparition à la fin des années 1980. Le livre aborde les composantes fondatrices du PSU : qu’il s’agisse du PSA qui s’est "évaporé" dans le PSU, de la composante chrétienne, "mosaïque éclatée", son attitude face à la guerre d’Algérie et celle du Vietnam ainsi que son rapport complexe à la violence.
L’ouvrage présente sa quête d’identité montrant sa place dans la gauche, ses réseaux d’élus, leurs parcours, son attention portée à la province, voire aux questions agricoles, son analyse de l’évolution de la société ; "modernisateur" il cherche à attirer les couches sociales les plus dynamiques car il a conscience des mutations en cours et en même temps a des projets sociaux plus utopistes. L’ouvrage insiste sur la situation de carrefour du PSU, qu’il s’agisse de ses réactions en 1968, de sa relation avec l’extrême-gauche, de sa position lors de la formation de l’unité de la gauche, de sa position vis-à-vis des luttes sociales, de sa "jeunesse".
Enfin, le livre aborde le déclin du PSU mais aussi sa postérité.

Haut de page