Navigation – Plan du site
Clinique de l'écriture

Clinique de l'écriture

Une histoire du regard médical sur l'écriture
Philippe Artières, Clinique de l'écriture. Une histoire du regard médical sur l'écriture, Paris, La Découverte, coll. « La Découverte Poche / Sciences humaines et sociales », 2013, 264 p., 1ère éd., 1998, ISBN : 9782707174635.
Notice publiée le 07 octobre 2013

Présentation de l'éditeur

De 1850 à 1914, les médecins constituent l'écriture des déviants en objet de vérité. En lisant les écritures ordinaires, ils découvrent des objets inquiétants : des écrits échappent à leur grille de lecture, des signes graphiques semblent témoigner du caractère anormal de leur scripteur et enfin des gestes graphiques révèlent des pathologies inconnues.
On entreprend donc de décrypter les écrits des déviants pour identifier leurs caractéristiques. On tente de repérer des signes indiquant le degré de normalité du scripteur. On observe le geste graphique afin d'isoler des pathologies propres au mécanisme de l'écriture. Enfin, devant l'engouement pour la graphologie, la médecine s'efforce de clarifier les grilles qu'elle utilise.Les médecins font ainsi entrer l'écriture au laboratoire. Ce savoir induit plusieurs modifications dans la société du tournant du siècle : l'expertise est repensée, l'enseignement de l'écriture est renouvelé et sa pratique professionnelle modifiée.

Utilisant les outils inventés par Michel Foucault, cet essai montre précisément comment la médecine s'est saisie de l'écriture pour opérer un nouveau partage entre le bien et le mal, le vrai et le faux, le naturel et l'artificiel, le normal et le pathologique.

Haut de page

Auteur

Philippe Artières

est historien, chargé de recherches au CNRS à l’École des hautes étu-des en sciences sociales (IIAC). Président du Centre Michel-Foucault depuis 1995, il poursuit des recherches sur l’écriture et en particulier les écrits de la contestation. Il est notamment l’auteur de Le Livre des vies coupables. Autobiographies de criminels (1896-1909) (Albin Michel, 2000), Vidal, le tueur de femmes. Essai de biographie sociale, avec Dominique Kalifa (Perrin, 2001), Le Groupe d’information sur les prisons. Archives d’une lutte, avec Michelle Zancarini-Fournel et Laurent Quéro (IMEC, 2003), Lettres perdues. Écritures et enfermement (XIXe-XXe siècles), avec Jean-François Laé (Hachette-Littérature, 2003), et D’après Foucault, avec Mathieu Potte-Bonneville (Les Prairies ordinaires, 2007).

Publications du même auteur

Haut de page